Les élus guadeloupéens unanimement d'accord pour une évolution institutionnelle pour l'Archipel

Le consensus guadeloupéen

C'est à l'unanimité que les élus votants, conseillers départementaux et régionaux, se sont prononcés pour la mise en oeuvre d'une démarche commune afin de faire évoluer la réalité institutionnelle de la Guadeloupe. Une résolution de principe a été adoptée en ce sens

Guadeloupe La 1ère Publié le , mis à jour le

C'est probablement la plus importante information qui est ressortie de ce Congrès : L'expression unanime des élus pour sortir du statut quo institutionnel. C'était probablement le plus grand effort qu'ils avaient à faire pour que le 15 ème Congrès des élus de la Guadeloupe se termine sur une importante note positive.
Pour autant, si la démarche est acquise, le chemin est désormais à faire. Un calendrier a d'ailleurs été adopté en ce sens; il prévoit de mettre de mettre en oeuvre des réunion de travail jusqu'au mois de décembre pour déterminer le schéma qui sera proposé à la population et au gouvernement pour faire évoluer le statut institutionnel de la Guadeloupe. Les résolutions qui auront été âprement discutées en vue d'un consensus lors du vote, ont permis aux majorités exécutives des deux assemblées de faire une pas l'une vers l'autre pour mettre en place ce processus. 

Trois grandes étapes attendent désormais les élus :
- maintenir leur unanimité jusqu'à l'échéance de décembre pour rédiger ensemble l'évolution institutionnelle de la Guadeloupe
- Trouver le bon calendrier avec le gouvernement pour la mise en oeuvre de cette évolution 
- Convaincre la population du bien-fondé du choix qu'ils auront fait en son nom.
Cette dernière étape a commencé dès aujourd'hui, avec la diffusion en direct des débats de ce Congrès
Ary Chalus et Josette Borel-Lincertin
VOIR : Les réactions des élus
Auparavant, comme ils s'étaient engagés à le faire le matin, les élus ont adopté à l'unanimité une motion pour affirmer leur volonté de conserver à la ville de Basse-Terre son statut de Chef-lieu, avec le maintien de la préfecture en son sein.
Le maire de Basse-Terre s'est dite satisfaite de cette unanimé
A la fin du Congrès, les membres du Collectif de défense du CHU ont obtenu de pouvoir lire devant les élus une déclaration sur la situation du système de santé en Guadeloupe et singulièrement, sur la situation actuelle du CHU.
Collectif de défense du CHU