Droit des femmes, le combat continue

JOURNEE DE LA FEMME
© GUADELOUPE 1ERE

La délégation régionale aux droits des femmes et à l'égalité, l'association F.O.R.C.E.S. et l'Observatoire féminin organisait, hier, une célébration de la journée de la femme, sur le thème : "Femmes de Guadeloupe, forces vives pour un devenir caribéen", au vélodrome Amédée Detraux de Baie-Mahault. 

Yasmina Yacou Publié le

Elles sont venues nombreuses pour apporter leur soutien à cette journée dédiée à la femme, organisée par la Délégation régionale aux droits des femmes et l'égalité et F.O.R.C.E.S.

Rassemblées autour du même combat

Des femmes aux metiers divers, maire, réalisatrice, ingénieur agronome, chanteuse ou chef d'entreprise... Mais rassemblées autour d'un même combat, celui de faire avancer la cause féminine. Pour Christiane Gaspard-Meride, présidente de F.O.R.C.E.S., "l'égalité des chances est en marche. Elle poursuit sa route, en dépit des a priori et du fonctionnement ancestral discriminatoire d'une société attachée à ses convictions, son mode de vie". 

Le concept de femme potomitan doit évoluer

Et durant toute  la matinée, à travers des débats sur différents thèmes, elles ont pu partager leurs expériences, leur quotidien tout en réaffirmant haut et fort : "la femme est importante dans la société guadeloupéenne. 
Il ne s'agit plus pour elle de s'attarder et de s'apesantir sur l'image de potomitan véhiculée depuis des années et des années. Mais d'occuper pleinement sa place au sein de la communauté, et à tous les niveaux de la société, "aux cotés des hommes, en dignes héritières du potomitan", selon Hélène Marie-Angélique, la déléguée régionale aux Droits des femmes et à l'égalité. 

Alors, à quand l'égalité réelle ?

La question demeure... D'autant plus que la société évolue lentement. Et Hélène Marie-Angélique de rappeler que le gouvernement a dû légiférer et imposer la parité pour que les femmes arrivent à être sur le devant de la scène, aux côtés des hommes. Avant d'ajouter que "cette journée est un moment idéal pour poursuivre la réflexion sur les inégalités qui persistent, sur les gains acquis en matière d'égalité, mais également sur le chemin qui reste à parcourir ensemble, femmes et hommes, pour continuer à bâtir ce nouveau partenariat, clé de voûte de l'égalité des chances".
Car, il est vrai que les femmes sont encore moins bien payées que les hommes, occupent moins de postes à responsabilités, subissent davantage le chômage, la précarité liée à l'emploi. 
Les choses avancent, mais le combat continue...