Un collectif déclare Marine Le Pen persona non grata en Guadeloupe

Marine Le Pen
© FB Front National | Dans la perspective de l'élection présidentielle 2017, la candidate du Front national pourrait venir en campagne en Martinique.

Un Collectif vient de signer un communiqué, contre la venue de Marine Le Pen chez nous. Il regroupe des organisations comme le CIPPA, le CIPN, Combat Ouvrier, l’UPLG ; mais aussi des artistes.

J. Champion et C. Danican Publié le

Marine Le Pen va-t-elle finalement tenter de se rendre aux Antilles, dans le cadre de sa campagne pour l’élection présidentielle ? Lors de la présentation de ses vœux à la presse, le 4 janvier à Paris, son entourage a laissé entendre que la candidate du Front National n’avait pas totalement écarté l’idée d’un tel déplacement, alors qu’il y a un mois, elle déclarait qu’elle renonçait à se rendre en Guadeloupe et en Martinique, de peur sans doute d’y être refoulée. Son éventuelle visite est évoquée pour le mois de mars. Un collectif monté pour l'occasion, vient de signer un communiqué, contre la venue de Marine Le Pen chez nous. Luc Reinette, membre du Comité international des peuples noirs, est le porte-parole de ce collectif.

Ecoutez : Luc Reinette

Luc Reinette

La présidente du Front National a déjà renoncé à trois reprises à venir aux Antilles, au cours de ces dernières années. Michel Alliot, le numéro 2 du parti (qui est aussi son compagnon) pourrait la remplacer pour cette éventuelle étape de campagne…