La CGTG, elle, monte au créneau, concernant la sucrerie-rhumerie de Marie-Galante

Guadeloupe 1ère Publié le

Dans deux communiqués, la CGTG de l’usine de Grand-Anse et la Fédération énergie du syndicat, très influente à Albioma au Moule, font part de leurs inquiétudes. Les travaux d’entretien d’intercampagne n’ont pas pu être effectués, dans la sucrerie. Il n’y a pas eu non plus d’embauche d’ouvriers en CDD ces dernières semaines. Car la SRMG n’a pas reçu les subventions versées habituellement par l’Etat et les collectivités ; la nouvelle convention d’équilibre n’ayant pas été signée. La CGTG dénonce, je cite, un « blocage politique » sur le projet de centrale thermique, censée sauver l’usine. Elle s’en prend à la présidente de la Communauté de communes, qui a mis de côté le projet Albioma, en en proposant un autre, porté par la Compagnie Nationale du Rhône. Le syndicat doute de la pertinence de ce nouveau projet.