Boudées par le Préfet, les organisations syndicales se tournent vers le 1er Ministre

Journée de mobilisaiton du 14 mai 2019
© E-M. Golabkan

Elles avaient fait entendre leur voix le mois dernier et s'étaient aussi exprimées, notamment devant certains services publics à Dothémare. Mais rien n'y avait fait. Reçues par les élus, elles n'ont eu aucune réponse du Préfet. Elles s'adressent désormais directement au 1er Ministre

P. Pétrine Publié le

L'initiative vient d'Elie Domota qui interpelle Edouard Philippe, le premier ministre. Le secrétaire général de l’UGTG lui écrit pour l’alerter sur la situation sociale et sanitaire de la Guadeloupe.
Plusieurs dossiers sont sur la table : la situation du CHU de la Guadeloupe, le manque d’eau potable au robinet, la pollution au chlordécone, entre autres.
Plus de 11 organisations syndicales ont lancé une grève les 14 et 15 mai dernier pour alerter les Guadeloupéens et les autorités locales.
Suite à ce qu’Elie Domota appelle une fin de non recevoir du préfet de région, il demande au chef du gouvernement une rencontre pour discuter de tous ces dossiers.

Elie Domota, Secrétaire général de l'UGTG

Elie Domota, Secrétaire général de l'UGTG

Les organisations syndicales appellent dores et déjà à une nouvelle journée de mobilisation le 29 juin prochain,