Le CHBT, alternative naturelle pour suppléer le CHU ?

CHBT de Basse-Terre

Alors que Valérie Denux, la nouvelle directrice de l’ARS se prépare à proposer un plan d’action pour nettoyer les zones impactées par l’incendie du CHU de la Guadeloupe, le Centre hospitalier de Basse-Terre s’interroge sur le fait de ne pas être sollicité plus que ça.. Il fait même des propositions

R. Ponnet Publié le , mis à jour le

Les malades de Guadeloupe sont inquiets. La Guadeloupe s’interroge sur sa capacité réelle à pourvoir se soigner elle-même.
La nouvelle directrice de l’agence régionale de santé, Valérie DENUX doit proposer un plan stratégique qui sera présenté aux instances du centre hospitalier universitaire demain.
Il s’agit bien de maintenir en Guadeloupe un réseau médical de haut niveau, efficace et coordonné. A Basse-Terre, au Centre hospitalier, on s’étonne déjà de ne pas être sollicité beaucoup plus. Quels sont les liens et que propose le CHBT ?

Marie Lilian Malaviolle, la directrice du Centre hospitalier de la Basse-Terre

L’ARS, l’agence régionale de santé Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélemy vient de mettre un numéro vert en place. un numéro qui permet aux malades et aux personnels de santé d’avoir une information.
information chu

Il s’agit du 0 806 80 40 10.

Le Centre Hospitalier de la Basse-Terre est un établissement public. Il dispose de 4 pôles de santé :
- Pôle Vasculaire
- Pôle Médico-Chirurgie
- Pôle Mère-Enfant,
- Pôle Soins Critiques et Médico-Techniques).
Il est aussi dôté d’un service des urgences 24 heures sur 24.