Basse Terre : polémique autour de la fermeture de deux écoles

Mairie de Basse Terre

Ce vendredi 9 août se tenait à Basse Terre, un conseil municipal autour de la fermeture des écoles de Carmel et de Circonvallation. Deux établissement pourtant d'une grande utilité pour les quartiers populaires des alentours.

Alexandre Houda (stagiaire) Publié le , mis à jour le

Un conseil municipal se tenait ce vendredi 9 août à Basse Terre sur la questions de la fermeture de deux établissements scolaires. En cause, un manque d'effectif pour l'école élémentaire de Carmel et des travaux de réhabilitation trop lourds pour l'école maternelle de Circonvallation. 

Des écoles essentielles

Ces établissements sont pourtant d'une grande importance compte tenu de leur localisation. Situés à proximité de quartiers populaires et isolés, ils permettent à un grand nombre d'enfants d'accéder à l'enseignement sans avoir à parcourir de nombreux kilomètres à pied. Les parents d'élèves se sont d'ailleurs mobilisés à plusieurs reprises ces derniers mois, sans obtenir de résultats.

Une deuxième polémique

Un autre débat est lié à la fermeture de ces écoles, et notamment celle de Circonvallation. Des soupçons ont été émis quant à un possible cas de corruption lors de sa construction. Ils concernent l'ancienne maire de Basse Terre, Lucette Michaux Chevry et sa fille, Marie-Luce Penchard, la première magistrate actuelle.
Ecoutez la réaction de Marie-Luce Penchard sur ces accusations de corruption à la sortie du conseil municipal.

Marie-Luce Penchard