Audrey Pulvar suspendue de CNews pour avoir signé une pétition anti-Le Pen

Audrey Pulvar
© CHARLY TRIBALLEAU/AFP | La journaliste Audrey Pulvar, en septembre 2016.

La direction de la chaîne reproche à la journaliste martiniquaise de ne pas avoir respecté son devoir de réserve et de neutralité, parce qu'elle a signé une tribune appelant à voter pour Emmanuel Macron. 

Yasmina Yacou Publié le , mis à jour le

La Martiniquaise a été suspendue de l'antenne de CNews pour une durée indéterminée, selon le quotidien Le Parisien. Sa direction lui reproche de ne pas avoir respecté son devoir de réserve et d'impartialité en signant une tribune lancée par la ministre de la Famille, de l'Enfance et des Droits des femmes, Laurence Rossignol.

Le texte, intitulé "Féministes, nous ne voulons pas du Front National. Nous votons Emmanuel Macron" appelle à faire obstacle à l'extrême droite. Il a été signé par de nombreuses personnalités, parmi lesquelles les comédiens Bruno Solo, Julie Gayet ou Zabou Breitman. 

Réactions du côté du Front National et de la journaliste

Très rapidement, Florian Philippot, vice-président du Front National réagissait à cette signature, sur Twitter : "Pétition contre MLP signée par Audrey Pulvar, qui anime des émissions politiques sur @cnews. Ca pose un vrai problème d'impartialité.
Tweet auquel répondait dans la foulée la journaliste, "Tous les jours des journalistes-éditorialistes d'extrême droite déroulent le programme du Front National dans des médias généralistes. Ca ne gêne personne". 

Audrey Pulvar n'animera donc plus le dimanche, "Le grand journal de la présidentielle" et "Le grand rendez-vous" sur CNews.