Alerte jaune en Guadeloupe, alerte verte pour les Îles du Nord, le retour à la normale s'accompagne de conseils de prudence

Intempéries à CBE
© G. Desmales | Commerce inondé à Saint Marie Capesterre Belle Eau

Après les fortes averses tombées toute la journée hier, l’archipel de la Guadeloupe a eu droit à une accalmie durant la nuit. Car la zone pluvio-orageuse très active, qui surplombait l’Arc Antillais, s’est décalée vers l’Est ; et devrait rester désormais au large de nos îles. 

Guadeloupe 1ère Publié le , mis à jour le

Le plus gros des intempéries est donc derrière nous. Vous l’avez entendu, la zone pluvio-orageuse très active, qui surplombait l’Arc Antillais, et qui a provoqué de fortes averses hier, s’est décalée vers l’Est ; et elle devrait rester désormais au large de nos îles. La vigilance est repassée du jaune au vert pour les iles du Nord, et du « orange » au jaune pour l’archipel de la Guadeloupe. Jaune, toujours pour « fortes pluies et orages », car les conditions demeurent très humides et instables. Après l’accalmie de la nuit, de nouvelles perturbations sont donc à prévoir ce mardi. Hier, les cumuls de pluies ont été importants : 100 à 120 mm tombés en 24h sur Baie-Mahault, Lamentin, Anse-Bertrand, la Désirade, Capesterre-Belle-Eau et Goyave ; entre 60 et 100 mm partout ailleurs. dans certaines sections, l’eau est montée très vite. Et ce fut le cas à Port-Louis, à Pichon à la SIG KOROSSOL 1, certains résidents, avait 50 cm d’eau chez eux. 
De fortes pluies qui ont entraîné des inondations ponctuelles et de nombreuses perturbations sur le réseau routier, qui ont nécessité de multiples interventions des agents de « Routes de Guadeloupe », avec des équipes renforcées. Le Gué de Saint-Louis entre Baillif et Saint-Claude a été réouvert tôt dans la matinée. tout comme la route de la Traversée.

Chute d'arbre à Bois Sergent Petit Bourg
© A. Robin | Bois Sergent, Petit Bourg

Dans certaines communes, le cumul de pluie a atteint hier jusqu'à 120mm. C'est le cas nottament à Capesterre Belle-eau. Ce matin, de nombreux riverains se sont réveillés les pieds dans l'eau. Exemple à l'entrée de Sainte-Marie, une zone régulièrement innondée lors de fortes pluies. 
VOIR :