La grève dans l'Education Nationale est suspendue

Mobilisation enseignants
© G. Desmalles

Les cours reprennent ce matin dans les établissements scolaires. Après deux jours de mobilisation, l’Intersyndicale de l’éducation a suspendu son mouvement de grève.

J. Champion, G. Desmalles Publié le , mis à jour le

Un mouvement qui a d’ailleurs été nettement moins suivi hier, puisque seuls 11 % des enseignants n’étaient pas à leur poste dans le premier degré (mais toujours 38 % tout de même dans le secondaire). Les syndicats (qui ont été reçus par le préfet) n’ont pourtant pas obtenu l’annulation, par le ministère, des 35 suppressions de postes, comme ils le demandaient. Mais selon le protocole signé avec le rectorat, en liaison avec le ministère de l’Education Nationale, des groupes de travail vont être créés, qui se réuniront à partir de demain et déposeront leurs conclusions en mars. Ces groupes de travail vont proposer une modification des critères retenus pour les suppressions de postes. L’Intersyndicale demande à l’administration centrale de tenir compte de la ruralité de la Guadeloupe, mais aussi de sa réalité d’archipel et de l’aspect social pour définir le nombre de professeurs.

Voir aussi :