Une semaine pour regarder la situation des travailleurs handicapés en Guadeloupe

Semaine du Handicap

La 19ème édition de la semaine nationale pour l’emploi des personnes handicapées a débuté hier. Une occasion de rappeler aux entreprises leurs obligations ; de proposer des offres d’emploi aux travailleurs handicapés.

FJO (Source AGEFIPH) Publié le

C'est désormais un rendez vous incontournable sur tout le territoire français, et qui mobilise chaque année de plus en plus de participants. Cette semaine contribue ainsi à modifier la perception du handicap en entreprise et dans la société. A cette occasion, l’Agefiph a choisi de mettre l’accent sur une thématique spécifique « Nouveaux métiers, Nouveaux horizons ! », pour faire découvrir les « nouveaux » métiers offrant des opportunités d’emploi aux personnes handicapées.
UN CONSTAT
Les personnes handicapées recherchent prioritairement un emploi dans : les services à la personne et à la collectivité, les fonctions support des entreprises (compta, gestion, RH…).le commerce, la vente et la grande distribution, les métiers de la logistique.

Elles sont surreprésentées en volume d’inscription dans les métiers de l’installation et la maintenance, de la pêche et dans les fonctions support (compta, gestion, RH…). Or d’autres options professionnelles s’offrent à elles, qu’elles sous-estiment ou méconnaissent, comme notamment le transport.

Pour l'AGEFIPH, c'est aussi l'occasion de tout mettre en oeuvre pour lutter contre les idées reçues :

- De la part des recruteurs : « Recruter une personne handicapée pour conduire un bus est-ce bien raisonnable ? ».
- Des personnes handicapées elles-mêmes, mais également de l’entourage qui les conseille : «Travailler dans le secteur du BTP ? Cela me semble impensable du fait de mes problèmes de dos ».
 
Enfin l’AGEFIPH veut en profiter pour sensibiliser les uns et les autres à la nécessiter d'élargir et de diversifier l'offre des métiers proposés aux personnes en situation de handicap.
Ainsi, les métiers peuvent être « nouveaux » à plusieurs titres :
- Ils sont émergents sur le marché de l’emploi : exemple des métiers du web.
- Les évolutions réglementaires, techniques ou pédagogiques qui permettent à davantage de personnes handicapées d’y accéder : exemple de la prestation d’évaluation des capacités fonctionnelles dans les métiers du transport routier qui a permis à des personnes handicapées des membres supérieurs d’obtenir un permis poids lourd.
- Les métiers pour lesquels il existe des opportunités et vers lesquels les personnes handicapées hésitent à s’orienter

Les chiffres à connaître à propos de la situation des travailleurs handicapés en Guadeloupe 

Des difficultés d'insertion pour les personnes handicapées... :

Plus de 1 854 demandeurs d'emploi handicapés (DEBOE) sont inscrits dans la région soit une progression de 5,5% en un an. Les DEBOE présentent toujours des difficultés particulières d'insertion avec notamment, outre le handicap lui-même :
un âge élevé : 37% ont 50 ans (contre 27% pour le tout public),
50% des DEBOE sont des femmes
un faible niveau de formation : 24% ont un niveau supérieur ou égal au Bac (contre 33% pour l'ensemble des publics),
- une ancienneté moyenne d'inscription au chômage importante : 67% des DEBOE sont au chômage depuis plus d'un an contre 58% pour le tout public,
- une part élevée de bénéficiaires de l'AAH avec 55% des DEBOE dans la région.
 
... et des résultats en termes d'insertions et de maintiens dans l'emploi au 3ème trimestre 2015

Au 3ème trimestre 2015, le nombre d'insertions est stable dans la région, le Cap emploi ayant contribué à 87 recrutements de travailleurs handicapés dont 82% d'une durée supérieure ou égale à 6 mois.
Par ailleurs, le nombre de maintiens progresse de 8 %, le Sameth ayant réalisé 27 maintiens dans l'emploi au 30 septembre 2015.
6 entreprises ont été créées, 14 contrats en alternance ont été signés et 4 Aménagements de poste ont été réalisés  au 3ème trimestre.

QU’EST-CE-QUE L’AGEFIPH ?

La mission de l’Agefiph est de favoriser l’insertion professionnelle, l’adaptation des postes de travail, le maintien dans l’emploi, la compensation du handicap et la reconversion professionnelle des personnes handicapées dans le secteur privé, au moyen des contributions des entreprises.

Complémentaire aux politiques et dispositifs de droit commun, dans le cadre de la politique et de la stratégie définies par son Conseil d’administration, l’action de l’Agefiph comporte deux dimensions principales :

  la mise à disposition d’une offre d’interventions pour les employeurs et les personnes handicapées avec pour objectif de soutenir leurs projets sur différents domaines (conseil, accompagnement, formation...) ;

  des conventions et accords de partenariat avec les institutions en charge de l’emploi et de la formation des demandeurs d’emploi et des salariés pour mobiliser les dispositifs de droit commun en faveur des personnes handicapées et rechercher les articulations efficaces.

Au plan national, l’Agefiph est signataire d’une convention inter-institutionnelle avec l’État, l’Association des régions de France, Pôle emploi, la CNSA, le FIPHFP, la CNAMTS et la CCMSA.

Au plan régional, l’Agefiph noue des partenariats avec les services de l’État, les Conseils régionaux, Pôle emploi, les MDPH, les Carsat en particulier.