Les Outre-mers doivent prendre leur place dans la COP 21

François-Joseph Ousselin
Publié le

Les Outre-mers doivent avoir toute leur place dans les discussions lors de la COP 21 ! C’est le sens du rapport présenté hier par les députés ultramarins au ministère des Outre-mers. Intitulé « Les Outremers et le changement climatique », le texte dresse un état des lieux et expose les initiatives locales et les solutions pour les territoires ultramarins face au changement climatique. Trois rapporteurs issus des trois océans : Maïna Sage, députée de la Polynésie ; Ibrahim Aboubacar, député de Mayotte ; et Serge Letchimy, député de la Martinique, ont rédigé cette contribution des Outremers à la COP 21. Elle doit être adoptée par le Parlement avant le début du Sommet sur le climat.