Le Chlordécone serait son propre ennemi

François-Joseph Ousselin
Publié le

Le chlordécone ne serait peut-être pas indestructible ! Les résidus de ce pesticide étaient jusqu’ici considérés comme une pollution irréversible des sols antillais, puisqu’il faudrait plusieurs siècles pour les  éliminer. Mais des études récentes montrent que le chlordécone peut se transformer. Les recherches conduites par Hervé Macarie, microbiologiste à l’IRD (l’Institut de recherche pour le dévpt), prouvent qu’une molécule accompagnant ce puissant insecticide permet la déchloration de celui-ci.