La mer puissance de la France, source d'emplois en Guadeloupe

Métiers de la mer

La France vient d’étendre de près de 500 000 km2 son domaine maritime, au large de ses territoires d’outre-mer.
La mer un milieu de naturel qui est aussi source d'activité pour bon nombres de jeunes ultramarins et singulièrement, en Guadeloupe

FJO & H. Pédurand Publié le , mis à jour le

Si la France s'enorguillit de disposer su second domaine maritime mondial c'est d'abord en raison de ces territoires d'Outremer. Pourtant, la mer source de puissance pour l'Etat, est aussi un réservoir d'activités important. Outre les activités nautiques et particulièrement la voile  mais aussi la pêche, de nombreux Guadeloupéens vivent directement des activités liés à la mer. 
De fait, les jeunes Guadeloupéens se sentent très souvent concernés par ce milieu propices pour la recherche d'activités.
Deux lycées de l'archipel ce sont lancés dans cette voie. Le lycée de Blanchet à Gourbeyre en a même fait sa spécialité.
La semaine dernière, une manifestation liée aux activités et aux métiers de la mer a attiré un nombreux public, preuve de l'intérêt que la mer éveille de plus en plus en Guadeloupe

Voir : 

 

Quatre décrets sont parus dimanche dernier au Journal Officiel. Ils définissent les limites extérieures du plateau continental au large de la Guadeloupe, de la Martinique, de la Guyane, de le Nouvelle-Calédonie et des îles Kerguelen. Et ces limites ont été repoussées, par l’extension (au-delà des 200 milles traditionnels) de ce qu’on appelle la « zone économique exclusive » de ces territoires (zones où l’on peut exploiter les ressources du sol et du sous-sol). Notez que la France dispose du deuxième domaine maritime au monde derrière les Etats-Unis, avec quelque 11 millions de km2. Et l’extension de près de 500 000 km2 équivaut à la superficie de l’hexagone.