Plus de peur que de mal pour Boris Carène

Carène chute
© Guadeloupe 1ère

7ème étape Pointe-Noire – Le Moule. 151 kilomètres
L’icône du peloton guadeloupéen joue de malchance lors de cette 7ème étape en allant au sol à deux reprises.

Ori Menel Publié le , mis à jour le

Les nombreux supporters du maillot jaune frémissent à l’annonce de sa chute, sur nos antennes radio et télé, à Cocoyer Moule. La frayeur atteint son paroxysme, une heure plus tard, lorsque lancé à vive allure dans le dernier kilomètre le peloton est freiné par une chute collective et massive. La vue de ces valeureux coureurs à terre, et en particulier celle de Boris Carène, émeut les téléspectateurs qui craignent pour leur idole. Deux chutes en une même matinée. Cœurs fragiles s’abstenir !
Mais Carène parvient chaque fois à remettre l’ouvrage sur le métier. Le règlement le sauve d’une catastrophe après la deuxième chute sur le Boulevard Lucette Michaux –Chevry. Ouf ! Plus de peur que de mal.

Peu d’incidences sur la tête du classement général
Le dominicain Diégo Milan impose sa pointe de vitesse pour le gain de l’étape aux dépens respectivement de Stéphane Larochelle et Kohei Uchima. Milan progresse de la troisième à la deuxième place à 1mn18s de Boris Carène qui se maintient en tête du général. Plus marqué par la chute collective, Damien Monier permute très exactement avec D. MILAN.

Pas de victoire d’étape pour un guadeloupéen
L’honneur est sauf ! Stéphane Larochelle pour la deuxième fois, après le sprint de Goyave, se classe second. Nombre de guadeloupéens font mieux que pointer le bout du nez. Fabrice Cornélie, Kérane Barolin, Kélian Duro et William Balguy ont animé une échappée avec le renfort du japonais Uchima. Echappée qui a bien failli aller à terme. La Martinique n’est pas en reste puisque Cédric Eustache aura lui aussi montré le maillot.

A deux jours de la quille
A deux jours du dénouement de cette 65ème édition du tour international de Guadeloupe, tout l’archipel espère que Boris Carène rééditera son succès de 2011. S’il n’est pas trop éprouvé par ses chutes, il pourrait bien tirer profit des profils des deux dernières étapes qui sont dans ses cordes.