Une résidence du Moule connait des problèmes d'eau depuis plus d'un an

Une résidence du Moule qui rencontre des problèmes d'alimentation en eau depuis plus d'un an
© Olivier Lancien | Les "Hauts de Sergent" une belle résidence sans eau aux étages

Le calvaire de 14 propriétaires du Moule. Depuis plus d’un an, certains n’ont pas d’eau aux robinets. Ce n’est pas du à la sécheresse. C’est un problème de d’alimentation de la résidence flambante neuve des « Hauts de Sergent ».

Olivier Lancien Publié le

Les propriétaires qui subissent le plus, ceux dont les appartements sont à l'étage, sont en colère. Ils nagent en eaux troubles, il n'y a pas de solutions claires selon eux. Depuis la réception de leur appartement, il y a un an, les robinets sont à sec, désespérément sec. Difficile d'y résider. 

Des résidents qui en ont ras-le-bol

Samuel Ramsamy, propriétaire d'un appartement des "Hauts de Sergent", excédé
Des propriétaires des Hauts de Sergent
© Olivier Lancien | (De gauche à droite) Frédéric Aloph et Samuel Ramsamy, propriétaires d'appartements sans eau

 

La situation est un peu différente au rez-de-chaussée, il y a de l’eau, mais pas de pression, la situation est tout aussi problématique. 
 

Une résidence du rez-de-chaussée de la résidence des Hauts de Sergent

Reinette Payrygambar, résidente au rez-de-chaussée des Hauts de Sergent


Le réseau d'adduction de la zone en cause
 

La Semsamar affirme que c'est le réseau d'adduction de la zone qui pose problème
© Olivier Lancien | La Semsamar, maître d'ouvrage



La Semsamar, maître d'ouvrage, affirme que la résidence a été construite dans les normes et qu'il n'y a aucun problème de non conformité des installations pour cette résidence. Elle a pris à bras le corps ce dossier. La solution du surpresseur spécifique à la résidence a été proposée, mais elle a vite été abandonnée. Selon la Semsamar que nous avons contactée, un surpresseur dédié risque de créer des dysfonctionnements sur tout le réseau d’eau potable du Moule. C’est selon les responsables de la société d’économie mixte, c’est le réseau général d’adduction qui pêche, et cette résidence, située en hauteur pâtie de la situation.

La solution : la mise en service de l’usine de production d’eau potable de Boisvin, toujours au Moule, et la construction d’un surpresseur à Champ grillé. Une mise à niveau indispensable, mais en attendant les résidents rencontrent des difficultés.
 

La défiscalisation sur un appartement pourrait tomber

Frédéric Aloph, propriétaire, craint pour sa défiscalisation
Résidence les Hauts de Sergent
© Olivier Lancien

Une situation devenue urgente pour ces résidents. Ils attendent des solutions. La nouvelle unité de production du Moule doit ouvrir en août  sauf retard dans la livraison.