La sécheresse et les coupures d'eau se font cruellement ressentir

Les conséquences de la sécheresse en Guadeloupe
© Olivier Lancien | un éleveur de Morne-à-l'Eau confronté au manque d'eau

Alors que le SIAEAG, le syndicat d'adduction en eau et d'assainissement de la Guadeloupe, annonce un renforcement des tours d’eau dans le département, les conséquences se font de plus en plus ressentir. Il y a la raréfaction de la ressource, mais également la vétusté des canalisations.

Olivier Lancien Publié le

Dans les hauteurs de Capesterre Belle-Eau, l’absence du précieux liquide se fait cruellement sentir depuis plusieurs jours déjà. L'exemple à la résidence Blondinière. 
 

Pas d'eau à la résidence Blondinière à Capesterre Belle-Eau
© Olivier Lancien

Le système D pour faire des stocks du précieux liquide

 

Dans un communiqué la présidente de la CASBT, la communauté du sud Basse-Terre, informe les abonnés qui dépendent de la régie propre à la communauté qu’il s’agit d’une diminution de la ressource. Elle leur demande aussi d’éviter le gaspillage de l’eau.

Toute la Guadeloupe est touchée, à Morne-à-l’Eau la sécheresse est bien présente et les agriculteurs souffrent. 
 

Didier, un éleveur qui abreuve son cheptel


L'eau, un élément vital 

 

Le colonel Gilles Bazir, directeur du SDIS, le service départemental incendie et secours
© Olivier Lancien

 

Les feux de broussailles ou de champs se multiplient. Les pompiers aussi doivent faire en fonction des coupures tournantes. 

 

Les pompiers doivent faire en fonction des coupures d'eau

La situation est préoccupante dans l'archipel, la vétusté des canalisations n'arrangent pas les choses. Les responsables du SIAEAG espèrent beaucoup de la mise en route, dans quelques semaines, d'une nouvelle unité d'eau, au Moule.