Politique et presse : « fais pas ci, fais pas ça »

Guadeloupe 1ere
© Guadeloupe 1ère

Ce vendredi 26 décembre, le Syndicat National des Journalistes (SNJ) Guadeloupe a fait paraître un communiqué afin de dénoncer une « tentative de pression politique ». Un type de dérapage intolérable selon le syndicat.

Julien Babel Publié le , mis à jour le

« Comment peut- on admettre qu’un élu, ou son entourage, interpelle des journalistes ou leur hiérarchie sur le traitement de l’information ? »

C’est par cette question que le SNJ Guadeloupe s’interroge et pose le fond du problème.
 

Le traitement du dossier de l’eau, outil de propagande ?

Le syndicat évoque un point récent de l'actualité locale :
« Le dossier de l’eau a été l’occasion d’assister à une nouvelle tentative de pression politique. Ce n’est pas la première, et ce n’est sans doute pas la dernière, alors qu’une nouvelle période électorale s’ouvre. »
 
La semaine dernière, l’actualité était en effet particulièrement tournée vers la mobilisation des personnels de la Générale des Eaux, les conséquences de ce mouvement au quotidien pour la population ainsi que la résolution du conflit par ses différents acteurs, notamment politiques.
Certains d’entre eux, ou leur entourage, ont ardemment interpellé des journalistes ou leur hiérarchie, estimant que le traitement de l’information n’était pas à leur convenance, qu’ils y manquaient de visibilité…
 
Les membres du SNJ Guadeloupe entendent rester vigilants et dénoncent des comportements « intolérables, quel que soit le bord politique. »