Les actions à entreprendre dans les communes, cinquième point du Sondage Qualistat/Guadeloupe 1ère

pluzz elections municipales

Ce vendredi, l'avant-dernier volet de l'enquête que nous déclinons depuis le début de la semaine sur nos antennes Radio, Télé et Internet.

Julien Babel Publié le , mis à jour le

Du 31 janvier au 7 février dernier une enquête d’opinion a été réalisée par téléphone sur un échantillon représentatif de la population majeure guadeloupéenne. Un panel de 44% d’hommes et 56% de femmes, répartis en quatre catégories : les moins de 29 ans, les individus de 30 à 39 ans,  ceux de 40 à 59 ans, et enfin ceux de 60 ans et plus.

« Parmi les domaines suivants, quels sont ceux pour lesquels votre commune a les plus gros besoins ? » C’est la question qui était posée pour ce nouveau point du sondage.

Deux réponses se distinguent nettement du lot :

  • La création d’emploi et le développement économique 61%
  • L’action en faveur des jeunes 57%
Suivent ensuite cinq réponses :
  • La Sécurité des habitants 39%
  • Les transports publics 37%
  • L’action en faveur des personnes âgées 37%
  • L’action sociale en faveur des personnes défavorisées 37%
  • La propreté et l’entretien de la ville 35%
Enfin, quatre actions ferment la marche :
  • L’animation de la ville et la vie culturelle 21%
  • L’environnement et les espaces verts 19%
  • La gestion financière 17%
  • La politique en faveur de la petite enfance 16%

Les réponses par tranche d’âge

Quelles que soient les tranches interrogées, celles qui mobilisent véritablement sont celles qui arrivent en tête du classement. Ce sont les seules à dépasser les 50%.
Les 30/39 ans et les 40/59 ans sont ceux qui s’engagent le plus avec 63% en faveur de la création d’emplois et du développement économique. Suivent les 60 ans et plus avec 59% et les moins de 29 ans avec 55%.
Pour ce qui est de l’action en faveur des jeunes ce sont encore les tranches 30/39 et 40/59 ans qui s’engagent le plus avec 62%. Les moins de 29 ans n’ont paradoxalement qu’un léger sursaut à 53% et enfin les 50 ans et plus 50%.


A chaque âge ses priorités

45% des 60 ans et plus estiment que la sécurité des habitants est à mettre en œuvre contre 32% des moins de 29 ans.
A contrario l’environnement et les espaces verts ou la gestion financière sont des actions que 28% des moins de 29 ans estiment qu’il faut entreprendre contre en moyenne à peine 12% des 60 ans et plus.

Outre les deux réponses qui arrivent en tête, d’autres réponses mobilisent plus particulièrement certaines tranches :
  • Les transports publics chez 40% des moins de 29 ans
  • La sécurité des habitants et les transports publics pour 35% des 30/39 ans.
  • L’action sociale en faveur des personnes défavorisées pour 42% des 40/59 ans
  • La sécurité des habitants pour 45% des 60 ans et plus