Les membres d'un réseau de prostitution interpellés à Sainte-Rose

Sainte-Rose maps .jpeg
© maps

Sept personnes ont été placées en garde à vue pour leur implication dans un réseau de prostitution. Des femmes originaires de république dominicaine et d'Haïti vont être expulsées de Guadeloupe.

Rédaction web Guadeloupe 1ère
Publié le , mis à jour le

Un nouveau réseau de prostitution démantelé

Après Marie-Galante la semaine dernière où un réseau de prostitution avait été découvert à Grand-Bourg, c’est cette fois-ci à Sainte-Rose qu’un système du même type a été repéré. Des femmes originaires de Saint-Domingue et d’Haïti proposaient leurs services dans des bars de la commune du nord Basse-Terre.  C’est la brigade de gendarmerie de Pointe-à-Pitre qui a découvert ce réseau.

Mises en examen et reconduites à la frontière

Sept personnes sont impliquées dans cette affaire. Deux femmes et un homme originaires de l’île d’Hispaniola ont été présentés à un juge ce matin, ils devraient être mis en examen. Deux femmes appartenant aussi à ce réseau vont être reconduites à la frontière. Les deux derniers individus, deux hommes guadeloupéens devraient être remis en liberté pour l’instant.

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête