Dominique Panol… libéré lundi ?

dominique Panol .jpeg
© dominique panol | Dominique Panol - extrait du clip "Ou pwece"

Dominique Panol est en prison... Le chanteur a déjà effectué plusieurs aller/retour entre la prison et l'extérieur. Il doit cette situation à un « référé détention ». Le Parquet qui demande son maintien en détention.

Catherine Le Pelletier
Publié le , mis à jour le

« Référé-détention »

Les 4 avocats du côté de la défense de Dominique Panol dénoncent un « acharnement du Parquet ». Maîtres Sarah Aristide, Roland Ezelin, Evita Chevry et Brigitte Rodes, espèrent que lundi, lors du réexamen de la situation du chanteur, ce dernier sera remis en liberté. Mais le Parquet qui a formulé le référé-détention, considérant que l’évolution à l’extérieur des barreaux du chanteur, ne correspond pas à sa situation de personne mise en examen pour meurtre.


Nouvelle audience

Lundi 12 août, il y a aura une nouvelle audience de l’affaire, où le cas de la mise en liberté ou non de Dominique Panol sera examiné par le 1er président de la Cour d’Appel, dès 8h30. Mais d’ores et déjà, rendez-vous avait été pris avec la justice le 22 août prochain. C’est à ce moment-là que la Chambre d’instruction de Basse-Terre se prononcera sur les demandes de nullité de procédures soulevées par la défense.


Terence, mort à 18 ans

Pour rappel, Dominique Panol avait tué son propre fils Terence, le 10 mai dernier, par arme à feu. Plusieurs rebondissements ont déjà émaillé cette sordide affaire, par exemple avec la mise en liberté surveillé du chanteur qui résidait chez des amis à lui, au Moule ; puis son retour à la prison de Baie-Mahault au début du mois de juin. Les allers/retour du chanteur-meurtrier illustrent, pour les avocats de sa défense, à l’acharnement auquel ils font référence.
De son côté, la famille de Terence ne cesse de demander que Dominique Panol soit effectivement jugé en fonction de son acte. Au nom de la mémoire du jeune Terence, tué par son père, à 18 ans.