Baie-Mahault reste à Cap Excellence

Ary Chalus
© Mairie Baie-Mahault

Le tribunal administratif de Basse-Terre a rendu sa décision : Baie-Mahault reste à Cap Excellence.

Yasmina Yacou
Publié le , mis à jour le

Le tribunal administratif de Basse-Terre a débouté Baie-Mahault et la Communauté d'Agglomération du Nord Basse-Terre de leur requête demandant l'intégration de la ville à la CANBT. 

Le tribunal a tranché

Mauvaise nouvelle donc, pour le maire de Baie-Mahault qui ne manquait pas de faire savoir, depuis un an déjà, son envie de rejoindre la Communauté d’Agglomération regroupant les communes de Petit-Bourg, Lamentin, Sainte-Rose, Deshaies, Pointe-Noire et Goyave.
Dès le vendredi 28 juin, la nouvelle était déjà connue des principaux protagonistes qui attendaient une confirmation officielle. Ary Chalus, plus motivé que jamais faisait déjà part de son intention de ne pas laisser tomber. La décision va à l'encontre des recommandations du commissaire du gouvernement chargé d'étudier ce dossier. Il avait statué en faveur de la ville et de la CANBT. Le tribunal administratif de Basse-Terre en a décidé autrement, le 1er juillet dernier.
 

Un feuilleton politique...

C'est un feuilleton qui dure depuis juin 2012 et la campagne des élections législatives. Pour rappel, le maire de la commune, Ary Chalus, alors candidat aux à la députation dans la troisième circonscription, avait annoncé son intention de rejoindre la communauté d’Agglomération du Nord Basse-Terre. Pourtant, l’ancien préfet de la Guadeloupe, Amaury de Saint-Quentin, avait pris un arrêté intégrant Baie-Mahault à la communauté de communes Cap Excellence.
D'où la demande d'annulation formulé par la municipalité. Demande déboutée... Ary Chalus, a d'ores et déjà annoncé qui'il ferait appel de cette décision auprès de la Cour administrative de Bordeaux. Même son de cloche pour la CANBT qui compte sur leur avocat commun, Me Eric Landeau pour poursuivre la procédure. 
Le feuilleton continue...