Bernard Lubeth débarqué de la direction de l’ADI

adi

Le directeur de l’Agence Départementale de l’Insertion a été débarqué sur décision de la cour d’appel de Bordeaux.

Catherine Le Pelletier
Publié le

Destitué sur décision de la cour d’appel

C’est le syndicat CFTC,  la Confédération Française des travailleurs chrétiens qui a mené la danse. Le syndicat a demandé l’annulation des nominations du directeur de l’Agence Départementale d’Insertion. Une demande initialement rejetée, par le Tribunal administratif de Basse-Terre en octobre 2011. La cour d’appel de Bordeaux s’est opposé au jugement de Basse-Terre : Bordeaux a en effet prononcé la destitution de Bernard Lubeth.


Bernard Lubeth n’est plus le directeur de l’ADI

 Depuis le 9 avril dernier, date de la décision de la 2ème chambre de la cour administrative d’appel de Bordeaux, Bernard Lubeth n’est plus le directeur de l’ADI, l’Agence Départementale d’Insertion de Guadeloupe. La cour d’appel de Bordeaux a annulé les nominations successives du fils de l’ancien président du Conseil général à ce poste en raison d’un non respect des procédures d’appel d’offre.
Retour sur ce dossier avec Pascal Petrine :

10 000 euros de salaire

Bernard Lubeth, reste encore Directeur de l’Office de l’eau. Pour la CFTC, il s’agit là d’une situation inacceptable. Le syndicat demande également à ce que cela soit revu.
Satisfaction donc pour la section locale de la CFTC suite à cette annulation. Mais son secrétaire général Claude GUILLOD veut aller plus loin, selon lui la nomination de Bernard Lubeth à la direction de l’office de l’eau est aussi irrégulière.
Claude Guillod secrétaire général de la CFTC en Guadeloupe s'exprime sur la question. Il s'insurge contre le fait que Bernard Lubeth ait sa résidence administrative à Gourbeyre, et bénéficie d'une maison de fonction à Baie-Mahault. Il parle aussi de son salaire de 10 000 euros pour un emploi sur lequel d'autres, diplômés, n'auraient même pas eu la possibilité de candidater  :