Borel-Lincertin : Mandat restrictif pour le congrès des élus de Guadeloupe

guadeloupe - vue de 3 rivières sur les saintes
© cc-by sybarite48 | Vue des Saintes de 3 Rivières

Le Congrès des élus de Guadeloupe se réunira le 27 décembre prochain. Pas d’évolution institutionnelle statutaire au programme.

Catherine Le Pelletier
Publié le , mis à jour le

Le congrès des élus régionaux et départementaux de Guadeloupe aura bien lieu le 27 décembre, dans l’hémicycle de la Région Guadeloupe. Mais ce congrès ne pourra en aucun cas se prononcer sur un changement statutaire de la Guadeloupe. Les élus régionaux, réunis en pléinière hier soir, ont décidé que la présidente, Josette Borel Lincertin, qui présidera la séance, ne pourra pas mener le débat sur ce sujet.
Pour la présidente de Région, c’est une décision tout à fait normale, car il n’y a pas encore de projet, mais simplement une restitution :

La population décidera

La question de l’évolution institutionnelle ou statutaire de la Guadeloupe sera donc absente des résolutions du 13ème congrès des élus régionaux et départementaux. Et si quelques élus commence à travailler dès aujourd’hui sur ce que pourrait être la Guadeloupe demain, en final, c’est bien la population qui décidera de ce qu’elle souhaite pour le pays.
L’analyse d’Olivier Lancien :

Une situation politique en attente pour le moment

Aucune décision de changement de gouvernance ne peut donc être prise directement par les politiques. Seuls, les électeurs de Guadeloupe pourront se prononcer quant à un changement de statut.