Le Parlement adopte le projet de loi contre la vie chère

Assemblée nationale 2
© CC-BY-SA Funky Tee

Faire baisser le prix des produits beaucoup plus chers qu'en métropole, voilà l'objectif du projet de loi adopté par le Parlement. Une promesse de campagne de François Hollande qui doit permettre de soulager le portefeuille des ménages ultramarins.

Thomas Deszpot
Publié le , mis à jour le

"C'est un texte ambitieux, courageux et qui ouvre une perspective: soyons forts pour relever ce défi de faire la mutation de nos économies !" Le député PS de Martinique Serge Letchimy ne cachait pas son enthousiasme jeudi après le vote du projet de loi contre la vie chère, soumis un peu plus tôt au Parlement. Un texte adopté après celui du budget -en hausse pour l'exercice 2013- et le maintient de la niche fiscale de l'outre-mer. 

Victorin Lurel s'est empressé de commenter ce vote, et a fait part de sa satisfaction sur Twitter :

Une batterie de mesures doit être mise en place, allant d'un plafonnement des tarifs bancaires à l'extension des pouvoirs de l'Autorité de la concurrence. Le prix de produits de consommation courante doit aussi être négocié, de sorte que les écarts de tarifs avec la métropole -parfois supérieurs à 30 ou 40%- soit réduits.

Ce projet de loi s'attaque à une préoccupation quotidienne des ultramarins, confrontés à des prix élevés en raison, par exemple, des frais d'importation. Soutenu très largement par les DOM-COM lors de l'élection présidentielle, François Hollande marque sa volonté d'agir pour l'outre-mer. Lors de sa conférence de presse du début de semaine, il avait réaffirmé son engagement à agir pour l'emploi et le développement de ces territoires, marqués par le chômage. 

Si le projet de loi a été adopté dans un large consensus, il faudra désormais suivre les modalités d'application de ces différents dispositifs. Certains voix discordantes estiment dès à présent que malgré les attentes de la population, des complications restent possibles.