15 années de transplantations rénales en Guadeloupe

Transplantation rénale
© Quotidien du médecin

Ce mois de juin marque le 15ème anniversaire des premières transplantations rénales en Guadeloupe. Les deux premières ont eu lieu le 1er juin 2004 au CHU de Pointe-à-Pitre par l’équipe dirigée par le Professeur Blanchet.

Ch. Horn et P-H. Schol Publié le , mis à jour le

Aujourd’hui, la transplantation rénale est une intervention maitrisée et qui arrive à maturité. Le nombre de prélèvement est en augmentation constante en Guadeloupe et les Guadeloupéens commencent à comprendre l’urgence du don d’organes, car il y a deux types de transplantation : à partir de donneurs décédés des personnes en état de mort cérébrale et l’autre type ce sont des donneurs vivants.

Dans près de 50% des cas, les maladies rénales conduisant à l'insuffisance résultent d'un diabète ou d'une hypertension artérielle". Entre 5 et 10% de la population française souffriraient d'une malade rénale pouvant conduire à une insuffisance".
Edith Seignoret, a reçu un rein le 24 décembre 2004 au CHU de Pointe-à-Pitre

Edith Seignoret