La Guadeloupe passe en vigilance Rouge... pour "fortes pluies et orages"

Animation radar Isaac
© Météo France Guadeloupe/

Le préfet a changé le niveau d'alerte, à 15h00, ce jeudi, alors que Isaac traverse l'arc Antillais bien plus au Sud que prévu.

Nadine Fadel
Publié le , mis à jour le

La Guadeloupe n'est plus en alerte cyclonique mais, depuis 15h00, ce jeudi, en vigilance ROUGE pour "fortes pluies et orage".
Ainsi en a décidé le préfet de la région Guadeloupe, suite au dernier point de situation, sur l'évolution de la tempête tropicale Isaac, qui joue avec les nerfs des prévisionnistes, depuis plusieurs jours.
Isaac est finalement passée plus au Sud que les prévisions météorologiques ne l’indiquaient.
L’archipel a, ainsi, été épargné, mais des incertitudes demeurent sur l’intensité des précipitations à la
traîne du phénomène.

Les îles du Nord, quant à elles, sont désormais placées en vigilance Jaune pour "Fortes pluies et orages, mer dangereuse à la côte et vents violents".

Écoutons le préfet, Philippe GUSTIN, interrogé par Ronan PONNET : 

Philippe GUSTIN

Vous l'avez entendu : un nouveau point sera fait, à 17h00, pour actualiser, éventuellement, le niveau de vigilance et décider du maintien, ou non, de la fermeture des établissements scolaires et des crèches.

Situation actuelle


Le centre de la tempête tropicale ISAAC est désormais en mer des Caraïbes; il était à 150 kilomètres au Sud-Ouest
des Saintes, à 14h00 (heure locale).
 

Prévisions


Des pluies continues, abondantes et orageuses peuvent encore toucher notre Archipel, dans le flux de Sud-Est, à l'arrière d'ISAAC.
Il y a toujours un risque qu'elles persistent et se réactivent, dans la nuit de jeudi à vendredi, ainsi que vendredi en matinée.
Les cumuls de pluie pourraient atteindre les 100 à 200 millimètres, sur la durée de l'épisode, avec des cumuls maximums de 250 millimètres, sur les zones du relief et  plus particulièrement  le Sud de la Basse-Terre.
De bonnes rafales sous averses restent d'actualité  en fin de journée (60 à 70 km/h).
La mer, encore forte actuellement - les creux peuvent dépasser les 3 mètres - s'amortit progressivement. Demain matin, elle sera agitée, à forte, en Atlantique et Canaux, continuant de s'amortir et devenant agitée, en mi-journée.
 

Données observées


- Rafales sous averses observées : 86 km/h à la Désirade, 78 km/h à Bellevue/Pointe-Noire et à Gros-Morne
Dolé, 74 km/h à Anse-Bertrand, 71 km/h au Raizet, ou encore 68 km/h dans le Col des Mamelles.
- Précipitations, sur les 12 dernières heures : 40 mm à Matouba/Saint-Claude.
 

Une vigilance absolue s'impose


Les autorités demandent à la population d'évitez tout déplacement et, à chacun, de restez chez soi.

Autres consignes :

- N'entreprendre aucun déplacement en mer ou en montagne ;

- Ne pas se baigner ;

- Protéger son intégrité, celle des biens et de l'environnement
  • Obtempérer aux injonctions des sauveteurs ou des autorités municipales y compris pour des évacuations ;
  • En cas de risque de glissement de terrain, évacuer son domicile en sécurité ;
  • En cas d'orage violent, bannir l'utilisation des téléphones et des appareils électriques et ne pas s'abriter dans une zone boisée, ni près de poteaux, pylônes, ni sous un arbre isolé.
- En cas de déplacement impératif :
  • Signaler son départ et sa destination à des proches et être très prudent ;
  • Respecter les déviations et interdictions mises en place ;
  • Ne pas s'engager, sous aucun prétexte, à pied ou en voiture, sur une voie immergée ; et ne pas tenter de franchir des gués ou zones inondées, même partiellement.
- Près du rivage :
  • En bord de mer, protéger ses biens face à la montée des eaux possible ;
  • si nécessaire, évacuer son habitation et se mettre à l'abri, à l'intérieur des terres.

Sur le même thème