Gilets jaunes: le Débat National et les Outre-mer

Des Gilets Jaunes à la Réunion
© Precilla Ethève / Réunion La1ère | Seule la Réunion a connu un mouvement Gilets Jaunes d'ampleur.

Annoncé pour la mi-janvier et jusqu’au mois de Mars, le Grand Débat voulu par le président pour répondre aux revendications des gilets jaunes devrait intégrer les outre-mer. Des territoires où les questions soulevées ces derniers jours sont posées depuis bien longtemps.
 

William Kromwel
Publié le , mis à jour le

Si le mouvement des gilets jaunes n’a pas forcément pris autant de vigueur dans les outre mer (à part à la Réunion) les territoires ultra-marins sont quand même attendus dans le grand débat national annoncé par le président Emmanuel Macron.


Des Garants pour chacun des Département ou Région d'Outre-mer

La Commission Nationale du Débat Public est en pleine organisation, elle n’oublie pas les outre-mer.
Déjà au travail sur certains dossiers ultra-marins, comme la Montagne d’Or en Guyane ou le Nouvelle Route du Littoral à la Réunion, elle dispose aussi de "garants" pour chacun des départements ou région d’outre-mer.
Ils sont 35 pour la Guyane, 26 pour la Réunion, 25 pour la Martinique 24 pour la Guadeloupe, 22 pour Mayotte. Les profils vont de l’ancien maire au militant associatif en passant par d’anciens fonctionnaires territoriaux. Certains sont déjà sur place, d’autres pourraient être envoyés de Paris.

Les outre-mer en avance sur le débat national ?

Mais la CNDP ne s’arrêterait pas là. Sur les 4 principaux thèmes retenus, (transition écologique, impôts et fiscalité, organisation de l’état et démocratie) les outre-mer ont déjà beaucoup proposé.  Les DROM, comme les COM ou la Nouvelle-Calédonie.
Entre une biodiversité originale omniprésente et des liens avec la France pas toujours très clairs, les questions de transition écologique ou d’organisation de l’état ont déjà quelques réponses. Certaines ont d’ailleurs été reprises dans le Livre Bleu.
De même, pour la fiscalité, certaines collectivités demandent depuis longtemps une plus grande autonomie, pour que les taxes prélevées profitent directement aux territoires. Et plus récemment, la réforme du taux d’imposition dans les DROM a provoqué quelques passes d’armes au parlement.

Plus loin que le Livre Bleu 

Certains dossiers du Livre Bleu pourraient donc trouver un nouvel écho dans le débat national, mais pas que !
Selon la Commission, d’autres thèmes pourraient être intégrés puisque la forme du débat n’est pas encore tout à fait arrêtée, ni dans l'hexagone, ni dans les outre mer.
Les initiatives locales portées par les collectivités elles-mêmes, en Guyane et à la Réunion, notamment pourraient aussi s’ajouter. Sans oublier les organisations spontanées, comme le Conseil Consultatif Citoyen à la Réunion, qui seraient "validées" par les garants de la commission.
Pour le moment, toutes les propositions sur la table de la CNDP. Elle rendra ses arbitrages dans la semaine après la publication de la lettre aux français promise par le président de la République.

A l'issue du premier conseil des ministres de l'année, le porte-parole du gouvernement confirme : le volet outre-mer du grand débat national ne s'arrêtera pas au seul Livre Bleu