Génération What... les premières tendances

generation what Une

Si l'enquête Génération What est toujours en cours, des milliers de votants se sont déjà exprimés. Que ce soit sur l'absence de sentiment d'appartenance à l'Europe ou encore  l'influence du colonialisme, des premières tendances commencent à se dessiner.

La1ere.fr Publié le , mis à jour le

La grande enquête Génération What est toujours en cours… Alors si vous souhaitez donner votre avis sur la classe politique, la consommation, modérée ou non, de drogues, le port du voile… n'hésitez pas! Ca se passe sur le site génération What Outre-mer
 

Une grande enquête inédite sur la jeunesse des Outre-mer

Pour rappel, cette grande enquête anonyme et gratuite se concentre tout particulièrement sur les 18 - 34 ans, originaires des Outre-mer. C'est pour eux, pour mieux les connaître qu'a été établi ce grand questionnaire, anonyme et gratuit. Lancé début octobre, il a déjà été rempli par des dizaines de jeunes ultramarins, dans les neufs territoires et régions d'Outre-mer et dans l'Hexagone.
 
Et les premiers résultats permettent déjà, sinon d'avoir une analyse précise de cette jeunesse d'Outre-mer, de dessiner quelques tendances

(In)égalités homme-femmes et colonialisme

Ainsi certains thèmes font l'unanimité, ou presque. En Guadeloupe, 84% des répondants considèrent qu'en France, l'égalité homme-femme est encore loin. Et 95 % d'entre eux ne sont pas d'accord avec l'idée "qu'en période de fort chômage, les emplois devraient être réservés en priorité aux hommes".
 
colonialisme gen what

En Martinique, les répondants sont eux 65% à déclarer "ressentir aujourd'hui les effets du colonialisme", soit beaucoup plus que la moyenne des votants d'Outre-mer qui eux répondent oui à 56%.
  
Et concernant l'avenir de leur département, ils sont 46% à souhaiter l'autonomie de la Martinique, contre 7% à rêver d'indépendance.
 
generation what indpendance


Education maternelle 

L'éducation dans le cadre familial est en règle générale assurée par la mère. Soit seule, soit avec le père mais c'est très rarement le père seul qui prend la prend en charge. Ces derniers ne sont que 5% à Mayotte, 2% en Martinique et 1% en Guadeloupe.
 

Un sentiment d'appartenance à l'Europe quasi inexistant

Et le sentiment d'appartenance à l'Europe? Le moins qu'on puisse dire c'est qu'il est très faible dans des départements et territoires situés à des milliers de kilomètres de Bruxelles. Il arrive surtout loin derrière l'identité régionale ou nationale. Seulement 1% des Martiniquais se sentent appartenir à l'Europe quand ils sont 57% à se sentir ultramarins. Des chiffres qui ne varient que peu quel que soit le territoire sondé, la plus grosse proportion de votants se sentant Européens étant en Guyane et culmine à… 5%.
 
gen what europe

Des résultats forcément partiels, l'enquête n'étant toujours pas terminée, mais qui permettent déjà une première observation de cette fameuse jeunesse. Tous les résultats sont libres d'accès sur le site generation What Outremer, et si vous aussi, comme Bobi, vous souhaitez donner votre avis, c'est ici que ça se passe!

GW : Bobi
L'humoriste martiniquais Bobi, répond aux questions de l'enquête Generation What ?