François Hollande rend hommage aux militaires français tués au Mali, dont Michael Poo Sing, d'origine réunionnaise

hollande hommage
© Présidence française | François Hollande durant l’hommage national rendu aux trois militaires français tués au Mali, à l’Hôtel des Invalides à Paris, mercredi 20 avril 2016.

Michael Poo Sing a été tué le 12 avril, alors qu’il était en mission au Mali. Deux autres militaires sont également décédés dans la même attaque. Ce mercredi, François Hollande a salué leur mémoire. Les parents et la sœur de Michael Poo Sing avaient fait le déplacement depuis le Mans.

Par Celia Clery Publié le , mis à jour le

C’est lors d’une mission au Mali, menée dans le cadre de l’opération Barkhane, que le militaire réunionnais, âgé seulement de 19 ans, a été tué.
Le 12 avril dernier, alors qu’il faisait partie d’un convoi logistique qui devait rallier Tessalit, dans le Nord du Mali, son véhicule a explosé sur une mine. Michael Poo Sing est mort sur le coup. Deux de ses frères d’armes, blessés lors de cette attaque, sont eux aussi décédés, un peu plus tard.
 
C’est à ces trois soldats que François Hollande a rendu hommage ce mercredi, lors d’une émouvante cérémonie à l’hôtel des Invalides, à Paris. Les parents et la sœur de Michael Poo Sing, originaires de la Réunion, avaient fait le déplacement depuis le Mans pour cette cérémonie qui s’est tenue en présence du président Malien, Ibrahim Boubacar Keita. A l’issue de l’hommage national, le chef de l’Etat s’est entretenu 3/4 d’heure avec les familles des militaires morts en mission. Les défunts ont été décorés de la Légion d’honneur à titre posthume. Ils font partie des 14 militaires français morts au Sahel depuis 2013.

ECOUTEZ ci-dessous le reportage de radio Outre-mer 1ere 

hollande hommage