Fillon/Juppé: ce qu'ils veulent pour les Outre-mer

juppé fillon
© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

Si Alain Juppé a cumulé presque deux fois plus de suffrages dans les Outre-mer que François Fillon, les deux anciens Premiers ministres ont des propositions assez proches en matière de politique ultramarine. Plongée dans le programme des deux finalistes de la droite et du centre.

Serge Massau Publié le , mis à jour le

Dans les Outre-mer, contrairement à ce qui s’est produit dans l’Hexagone, il n'y a pas eu de surprise en faveur de François Fillon. Si Nicolas Sarkozy arrive premier en Outre-mer en nombre de voix, Alain Juppé est quant à lui arrivé en tête en Martinique, en Guyane, en Guadeloupe, à Saint-Pierre-et-Miquelon, en Polynésie française et à Wallis-et-Futuna. François Fillon, grand favori du second tour de la primaire au niveau national, n’est arrivé premier qu’à Saint-Barthélemy. Outre-mer, Alain Juppé obtient deux fois plus de suffrages que François Fillon. Tous les résultats sont à retrouver sur le site de la Haute autorité de primaire de la droite et du centre.


Deux visions de l’Histoire

Si les programmes économiques pour les Outre-mer des deux finalistes se ressemblent, François Fillon et Alain Juppé présentent deux visions de l’Histoire diamétralement opposées.
Le premier s’était illustré, fin août, lors d’une réunion publique dans la Sarthe, en réhabilitant la période coloniale : "Non la France n’est pas coupable d’avoir voulu faire partager sa culture aux peuples d’Afrique, d’Asie et d’Amérique du Nord", avait-il déclaré. Ses propos avaient provoqué un très vif échange avec le syndicaliste guadeloupéen Elie Domota, lors de L’émission politique, sur France 2, le 27 octobre dernier, à revoir ici.
Le second, fidèle à son concept d’ "identité heureuse", a souhaité, dans son programme, "promouvoir une affirmation apaisée des histoires et des mémoires des Outre-mer". Il propose "une politique culturelle ambitieuse" qui reconnaisse la place des cultures et des histoires des outre-mer.

L’outre-mer, mon amour

Campagne électorale oblige, les deux anciens Premiers ministres se sont chacun lancés dans une déclaration d’amour aux Outre-mer. François Fillon ne veut pas voir l’Outre-mer comme "une charge budgétaire" mais plutôt comme "un atout pour le redressement du pays" et même "un antidote de la petite France".
Alain Juppé met les Outre-mer au cœur de sa philosophie politique : "C’est sur vous que je veux m’appuyer pour incarner mon message d’optimisme et de foi en l’avenir, cette idée d’identité heureuse", dit-il dans son programme, estimant que les Outre-mer doivent "être au cœur de toute réflexion politique et programmatique".


 

fillon juppé
© PHILIPPE LOPEZ CHARLY TRIBALLEAU / AFP



Des nuances en matière d’économie

Les deux finalistes de la primaire de la droite et du centre sont ceux qui ont proposé les programmes les plus détaillés pour les Outre-mer. Le programme de François Fillon en 12 pages, "Un nouveau cap pour les Outre-mer dans la République", est à lire ici. Les 37 pages du "Projet pour les Outremers" d’Alain Juppé sont à consulter ici.
La Fedom (Fédération des entreprises des Outre-mer) a synthétisé dans un document les propositions économiques des candidats à la primaire. En voici quelques unes.

Economie

François Fillon: Mise en place d'un Small Business Act pour les outre-mer en adaptant le code des marchés publics. Orientation de l’épargne nationale vers le financement des PME des régions d’outre-mer.
Alain Juppé: Création d'un crédit croissance et compétitivité pour compenser les handicaps structurels permanents. Mise en place de zones de détaxe 7j/7j. 

Défiscalisation

François Fillon: Simplification de la défiscalisation pour relancer l’investissement dans le secteur privé : il faut que les agréments fiscaux soient attribués localement en deçà d’un seuil de 5 à 10M€ décidés sur la base de règles claires, simples et transparentes, communiqués aux porteurs de projets dans un délai maximal de 6 mois et pré financés par la BPI pour le crédit d’impôt).
Alain Juppé: Evaluation de la défiscalisation chaque année par une commission présidée par les ministres des outre-mer et des finances. (...)Relance d’un dispositif de défiscalisation attractif par rapport aux dispositifs équivalents de l’Hexagone pour la réhabilitation de l’habitat, les programme d’accession à la propriété sociale, très sociale et intermédiaire.

Environnement

François Fillon: Favorisation des grands projets environnementaux qui préparent les outre-mer aux enjeux du XXIème siècle en développant un plan simple et ambitieux permettant d’atteindre un nouveau cap de politique énergétique « 0 » charbon et « 0 » fuel en 2025, en favorisant la conversion des centrales à charbon actuelles et celle des centrales à fuel ainsi que le développement accéléré des énergies renouvelables, en développant et modernisant les projets de traitement et valorisation des déchets ménagers.
Alain Juppé: Création de filières de valorisation innovante des déchets produits, exportables dans les pays voisins. Création de 4 pôles internationaux et création des filières d'enseignement spécialisées sur les sujets suivants : mer, énergie, habitat et biodiversité.

L'actu en vidéo

Air New Zealand autorise les tatouages pour son personnel