Feu vert aux exportations de nickel : la SLN peut désormais s'en sortir estime la presse économique

METAL BULLETIN
© Alain Jeannin | Perrine Faye journaliste au Metal Bulletin (Fastmarket)

Le feu vert donné aux exportations de la SLN a été commenté par les grands titres de la presse économique française mais aussi anglo-saxonne. Plusieurs médias, dont l’agence Reuters, l’AFP et le Metal Bulletin à Londres ont évoqué le sujet.
 

Alain Jeannin
Publié le , mis à jour le

Si la presse économique salue, dans son ensemble, la décision du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie d’autoriser la SLN à exporter du minerai, Le Monde et RFI précisent que cette décision fait polémique et rencontre l’opposition des indépendantistes calédoniens. 
 

Presse anglo-saxonne

"Feu vert pour les exportations de nickel de la Nouvelle-Calédonie" a titré l’agence Reuters en anglais qui indique ensuite dans ses dépêches que "la décision permettra à la SLN d’exporter du minerai de nickel à faible teneur."
Plus tard dans la journée de mardi, c’est Reuters économie qui souligne "le coup de pouce du gouvernement calédonien » (…) "au moment où les prix du nickel augmentent en raison d’une croissance plus forte en Chine." 
Dans le Pacifique Sud, Radio New Zealand rappelle que la SLN est "le plus gros employeur du secteur privé et n’a survécu que grâce aux énormes emprunts contractés il y a trois ans par Eramet et le gouvernement français."

En Europe, le site d’information des mines et des usines et du marché des métaux de Londres (LME), a titré "les exportations de minerai de nickel de la Société Le Nickel devraient fortement augmenter d’ici 2020" et le Metal Bulletin de souligner que "cette importante augmentation a été rendue possible par l’autorisation gouvernementale de la Nouvelle-Calédonie."
 

Presse française

En France, pas moins de 17 articles de presse, des Echos au Monde, en passant par Le Figaro et l’Usine Nouvelle ou encore Atlantico ont évoqué, et souvent salué, la décision du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie. "Le nickel calédonien n’est pas encore sauvé, mais l’horizon s’éclaircit" a commenté Le Monde, "le gouvernement de Nouvelle-Calédonie donne un bol d’air à la SLN" a relevé le site Atlantico, avec l' AFP. "La décision d’exporter du minerai brut fait polémique" pondère toutefois Claire Fages de RFI qui souligne, tout comme Radio New Zealand, l’opposition des indépendantistes calédoniens. "Le gouvernement de l'archipel a autorisé les exportations de minerai de nickel. C'est l'une des trois étapes (…) pour éviter une faillite de la SLN l'an prochain," résume Muryel Jacque des Echos.