Festival d'Avignon : Stéphanie, Française de Martinique reine de la pègre à Harlem

avignon stephanie St Clair
© DR

C’est l’un des rares romans de Raphaël Confiant adapté au théâtre. « Madame Saint-Clair, reine de harlem » publié en 2015 s’intéressait à une héroïne qui aimantait les passions. Cette adaptation est jouée au théâtre du Petit Louvre pendant tout le festival d’Avignon.  

Christian Tortel / La1ere.fr Publié le , mis à jour le

La pièce en résumé 

La vie et les œuvres, bonnes et mauvaises, d’une femme chef de gang au cœur de la pègre de Harlem, née en 1886 en Martinique, morte à 83 ans à New-York. L’exil devient le moteur d’une construction identitaire complexe.
 

Intérêt de la pièce

Méconnue jusqu’à la publication du livre de Raphaël Confiant en 2015, la vie hautement romanesque de Stéphanie Saint-Clair se prête à toutes les adaptations possibles. Celle d’isabelle Kancel proposée à Nicole Dogué, connue comme tragédienne et qui signe ici sa première mise en scène, a choisi un dispositif simple proche du conte vécu. La personnalité de l’héroïne se révèle entre centre et périphérie du plateau, depuis l’exil à Marseille en 1912 puis sa vie nord-américaine et sa soif de liberté, un siècle avant la libération de la parole connue avec le phénomène Me-too. Stéphanie Saint-Clair réglait ses comptes à ses soi-disant protecteurs en… leur couper les graines, comme on dit en langue de Confiant…

La sobriété de la mise en scène avantage la pièce : le jeu d’Isabelle Kancel est fluide, soulignant les variations de ton au gré des scènes de confidence ou de violence. Il ne serait pas étonnant qu’un projet de film sur une telle héroïne ne germe dans la tête d’un cinéaste…