Escrime/Mondiaux-2018: après l'argent, la Guadeloupéenne Ysaora Thibus décroche le bronze par équipe

la vice-championne du monde Ysaora Thibus décroche le bronze par équipe
© Johannes EISELE / AFP | Après l'argent, la Guadeloupéenne Ysaora Thibus décroche la médaille de bronze par équipe aux championnat du monde de Wuxi

La Guadeloupéenne Ysaora Thibus a remporté avec l'équipe de France de fleuret la troisième place des Championnats du Monde de Wuxi, en Chine, au terme d'un match serré face à l'équipe de Corée du Sud, jeudi (35-26).

La1ère Publié le , mis à jour le

Menées en début de match jusqu'au cinquième assaut, les Françaises ont réussi à reprendre tranquillement l'avantage en deuxième moitié de match. Avec cinq touches d'avances sur les Coréennes au terme de l'avant-dernier relais disputé par Pauline Ranvier, l'équipe a plié le match avec une solide Ysaora Thibus, médaillée d'agent en individuel lundi, et qui a inscrit pas moins de 10 touches.
 

On a été chercher cette médaille, et je suis contente parce qu'on ne l'avait pas eue l'année dernière... C'est un vrai signe, on a marqué les esprits pour la qualification olympique et ça compte. Et je suis vraiment très fière d'elles (Ysaora Thibus)

 
Plus tôt dans la compétition, les fleurettistes françaises avaient facilement éliminé l'équipe de Singapour (45-18), puis l'Allemagne en quarts de finale (45-38), avant de caler contre l'Italie (45-29) pour une place en finale.

Ysaora Thibus avait décroché deux médailles de bronze individuelles aux championnats d'Europe et aux Mondiaux de 2017. A 26 ans, elle s'entraîne en Californie depuis l'été dernier, aux côtés de Serguei Golubytskyi. 
 

Pas de podium pour le Guadeloupéen Yannick Borel 

En épée hommes par équipe, les Français ont eux échoué au pied du podium, et ont dû se contenter d'une quatrième place, au terme d'un difficile match contre l'équipe russe (45-35).
  
L'équipe emmenée par Yannick Borel, sacré champion du monde lundi en individuel, a été menée dès les premiers relais, et n'a pas réussi à reprendre la main face aux russes. Efficace lors du cinquième assaut, Borel a ensuite calé face à Pavel Sukhov, rapidement hors de portée.

Avant cela, les épéistes tricolores avaient éliminé de justesse les États-Unis en quarts (45-44), avant de se faire battre par l'équipe suisse en demi-finale (45-38).