Ericka Bareigts demande un moratoire sur la suppression des APL accession Outre-mer

assemblée nationale
© AN | La députée de La Réunion, Ericka Bareigts, et le secrétaire d'Etat auprès du ministre chargé de la Cohésion des territoires, Julien Denormandie.

La députée de La Réunion, Ericka Bareigts demande au gouvernement un moratoire sur la suppression de l'allocation logement accession dans les Outre-mer. L'ancienne ministre des Outre-mer est intervenue ce mercredi 14 février lors des questions à l'Assemblée nationale.

La1ère.fr Publié le , mis à jour le

Lors des questions d'actualité à l'Assemblée nationale ce mercredi 14 février, la députée (Nouvelle-Gauche) de La Réunion Ericka Bareigts, a interpellé le gouvernement. L'ancienne ministre des Outre-mer demande un moratoire sur la suppression de l'allocation logement accession dans les Outre-mer.

Des réponses " très insatisfaisantes"

"La semaine dernière, ma collègue Huguette Bello vous a interrogé sur la suppression des APL accession", a commencé l'ancienne ministre des Outre-mer. "Je souhaite vous poser à nouveau la question, car les réponses données étaient, permettez-moi de le dire, très insatisfaisantes". Ericka Bareigts a ainsi donné le ton de son intervention dans l'hémicycle.

"Vous nous avez dit veiller à l'intérêt des Outre-mer, rappelons que les crédits liés à l'accession à la propriété ont littéralement fondu : sept millions d'euros cette année, contre vingt en 2017. Est-ce cela prendre en compte les spécificités des Outre-mer qui comptent plus de 13 % de logements insalubres ?" a poursuivi Ericka Bareigts brièvement applaudi par les députés.


Un moratoire ?

L'ancienne ministre est ensuite revenue sur les conséquences "d'ores et déjà inquiétantes" de la suppression de l'allocation logement accession Outre-mer. "De nombreuses familles déjà engagées par la signature de leur contrat d'accession, qui attendaient depuis huit à quinze ans, viennent me voir car elles sont désemparées par l'arrêt brutal de ses aides. Ce sont autant de projets de vies fracassés", a ajouté la députée s'inquiétant également des "conséquences sur l'économie réunionnaise".

Pouvez-vous, Monsieur le ministre, entendre ces remontées de terrain et admettre que vous vous êtes trompé" a conclu la député qui demande "un moratoire".


"Le gouvernement fait des choix"

Au nom du gouvernement, le secrétaire d'Etat auprès du ministre chargé de la Cohésion des territoires a répondu à Ericka Bareigts. "Le gouvernement a pris en compte la spécificité des territoires", affirme Julien Denormandie qui ajoute que "ce gouvernement a aussi fait des choix".

"Il a aujourd'hui une multitude d'outils qui vont du prêt à taux zéro à l'APL à l'accession, le gouvernement fait des choix. Cette majorité a décidé de renforcer le prêt à taux zéro partout sur les territoires", a expliqué Julien Denormandie. "Pour favoriser l'accession sociale, des mesures fortes seront prises dans le cadre d'un projet de loi logement", a également ajouté le secrétaire d'Etat.

La semaine dernière, la députée de La Réunion Huguette Bello avait aussi dénoncé à l'Assemblée nationale la suppression de l'allocation logement accession dans les Outre-mer. "Le réflexe Outre-mer du gouvernement est un slogan", avait déclaré la députée.