Emmanuel Macron : "Le bilan d'Irma sera dur et cruel"

Macron Irma
© FRANCOIS GUILLOT / AFP

A l'issue d'une réunion de la cellule de crise à Paris, le chef de l'Etat s'est exprimé sur la situation de crise à Saint-Martin et Saint-Barthélémy après le passage du cyclone Irma. "Le bilan sera dur et cruel. Nous aurons à déplorer des victimes. Les dégâts matériels sont considérables".

La1ere.fr Publié le , mis à jour le

Nous sommes ce soir aux côtés de toutes celles et ceux qui sont dans le dénuement et qui ont parfois perdu des proches. C'est toute la nation qui est à leurs cotés et tous les pouvoirs publics sont mobilisés pour leur venir en aide.

Le chef de l'Etat Emmanuel Macron a fait une déclaration solennelle de quelques minutes à l'issue de la réunion de la cellule de crise à Paris.

Il est trop tôt pour faire un bilan chiffré. Je peux déjà vous dire que ce bilan sera dur et cruel. Nous aurons à déplorer des victimes". Les dégâts matériels sur les deux îles sont considérables.


Une nouvelle réunion de la cellule de crise à Paris est prévue jeudi 7 septembre à 16h (heure de Paris). A l'issue de cette réunion, le Premier ministre Edouard Philippe fera une déclaration afin de préciser le bilan humain et matériel dans les deux collectivités françaises des Antilles. 


Mobilisation

Emmanuel Macron a insisté sur la solidarité nationale qui se met en place pour répondre à l'urgence à Saint-Martin et Saint Barth. Il a rappélé que la ministre des Outre-mer partait dés ce soir pour la Guadeloupe.

Les services de l'Etat sont mobilisés pour rétablir les liaisons et assurer l'organisation des secours. Il faudra assurer les besoins du quotidien : soigner les blessés, mettre à l'abris les sinistrés, fournir eau et alimentation rapidement. Des liens ont déjà été établis avec la Républicaine Dominicaine Haïti pour d'éventuelles collaboration s'il y a des besoins humanitaires.


Plan national de reconstruction

Le chef de l'Etat a par ailleurs annoncé la mise en place d'un "plan national de reconstruction le plus rapidement possible à Saint-Barthélémy et Saint-Martin". 

la déclaration intégrale

 

les + lus

les + partagés