Opinions 1ère

Opinions 1ère, une émission de 20 minutes qui accueille chaque semaine un invité politique concerné par l'outre-mer. Animée par Célia Clery, David Ponchelet et William Kromwel.

Opinions 1ère

"Il faut une loi-cadre pour l'égalité économique entre l'Hexagone et les Outre-mer", déclare Patrick Karam (Opinions 1ère en vidéo)

Patrick Karam

Invité ce mercredi d'Opinions 1ère, Patrick Karam, président du Crefom, annonce que le Crefom travaille sur une loi pour obtenir l'égalité économique réelle entre l'Hexagone et les Outre-mer. Il s'en prend vigoureusement à la Cour des comptes qui souhaite une réforme de la sur-rémunération. 

David Ponchelet
Publié le , mis à jour le

"Que veut la Cour des comptes ? Mettre l'Outre-mer à feu et à sang ?" Patrick Karam ne mâche pas ses mots à propos du rapport annuel de la Cour des comptes qui souhaite une profonde réforme du système de sur-rémunération des fonctionnaires. Invité ce mercredi d'Opinions 1ère (à voir en vidéo en bas de page), le président du Conseil Représentatif des Français d'Outre-Mer défend le système actuel et souhaite qu'avant toute réforme de ce genre, l'égalité soit une réalité entre l'Hexagone et l'Outre-mer.


Une loi-cadre

Dans Opinions 1ère, Patrick Karam annonce ainsi que le Crefom travaille sur la préparation d'une "loi sur l'égalité économique réelle". Il veut un plan pluri-annuel "pour qu'en une génération, les Outre-mer rattrapent le niveau de richesses de l'Hexagone" : "Notre objectif est de faire voter avant l'été 2015, une loi cadre qui fixe l'obligation de résultats pour l'Etat afin d'aboutir à l'égalité réelle au terme d'un parcours adapté à chaque territoire". "Nous voulons ensuite une deuxième loi, votée en 2016, qui remplacera la Lodeom, afin d'aboutir à cette égalité économique."


Le Crefom : un lobby 

Patrick Karam revient également sur la problématique des mutations de policiers originaires des Outre-mer et sur le développement du Crefom, créé il y a un an tout juste. Plusieurs antennes régionales ont déjà été créées et d'autres le seront prochainement. "Le Crefom c'est un lobby, personne ne s'en cache, ce n'est pas un gros mot", explique-t-il. 

La politique : "Je suis Sarkozyste"

"Je suis sarkozyste", explique encore Patrick Karam, mais "je me suis mis en congés de l'UMP (...)Tant que je suis président du Crefom, j'observe une stricte neutralité". Il se confie également sur son amitié avec Victorin Lurel, le président socialiste de la région Guadeloupe. Il refuse par ailleurs de se prononcer sur l'action de la Délégation Interministérielle à l'Egalité des Chances des Français d'Outre-mer, dont il a été le responsable entre 2007 et 2011. Enfin, il explique dans notre émission que "le vrai ministre des Outre-mer, dans la Vème République, c'est le président de la République (...) François Hollande est extrêmement attentif à l'Outre-mer". 

Regardez Opinions 1ère :