Longue distance

Le doc radio, 20 mn.

Longue distance

TIKI POP SI KITCH

Restaurant Kon Tiki Phoenix
© Quai Branly | Restaurant Kon Tiki Phoenix

Les Polynésiens vus par les Américains, à l'heure des "sixties"... Retour sur les clichés d'hier devenus presque une fierté aujourd'hui, vus de Paris à l'occasion de l'exposition "Tiki pop" cet été au Musée du Quai Branly.

Jean-Marie Chazeau
Publié le

Emblématique de la culture populaire américaine des années 50/60, le style Tiki Pop décline une vision fantasmée des mers du sud. Il tire ses origines des représentations fantaisistes du Pacifique, véhiculées par les récits des explorateurs dès le XVIIIe siècle. Les romans d’aventures puis les films ont popularisé cette vision réinventée des cultures polynésiennes. Le style Tiki Pop a influencé, dès les années 1930, l’architecture, la décoration des bars et des restaurants américains, et insufflé un véritable art de vivre avec les archétypes du beachcomber (vagabond des plages) ou de la vahiné sexy. Alors que le style Tiki revient depuis peu sur le devant de la scène aux États-Unis (réouverture des bars à cocktails…) comme à Paris, l’exposition TIKI POP, L’Amérique rêve son paradis polynésien, au musée du Quai Branly, vient d’explorer la montée en puissance de ce phénomène unique dans la culture américaine, ayant connu son apogée dans les années 50, jusqu’à son déclin à la fin des années 60, son oubli, avant son retour à la fin des années 80…