Longue distance

Le doc radio, 20 mn.

Longue distance

Les Antilles et la Guyane, portes d'entrée de la cocaïne en France

douaniers
© Tessa Grauman | Douaniers à l'aéroport de Roissy.

Fabriquée en Colombie, en Bolivie et au Pérou, la drogue transite par les Antilles et la Guyane avant d'arriver par air ou par mer dans l'hexagone. Les trafiquants acheminent la marchandise dans des conteneurs ou en payant des mules qui la rapportent dans leurs valises. Reportage. 

Léia Santacroce
Publié le , mis à jour le

Le 4 juillet 2014, 52 kilos de cocaïne sont saisis dans le local d'un immeuble du XVIIIe arrondissement de Paris. Plusieurs personnes sont interpellées, dont Wenddy D., le  frère de Kevin D., arrêté 8 mois plus tôt à l’aéroport de Roissy, et soupçonné d’être un gros importateur de cocaïne en France. Les deux frères sont originaires de Saint-Joseph en Martinique.

Quelques jours plus tard la drogue saisie fait la une des journaux : c’est elle qui est volée dans les locaux de la police judiciaire, au 36 quai des orfèvres. Un policier est arrêté, mais la drogue s’est volatilisée : 52 kilos de poudre blanche en provenance… de Fort de France ! 

Car les Antilles et la Guyane sont les deux grandes portes d’entrée de la cocaïne en France. La drogue arrive par la mer ou par les airs, dissimulée dans des conteneurs ou dans les valises des passagers qui rivalisent d'inventivité pour cacher la drogue. Entre 2012 et 2013, la quantité de cocaïne saisie à l'aéroport d'Orly a été multipliée par deux. 

ECOUTEZ le reportage de Tessa Grauman