La sélection par Michèle de Chazeaux

La sélection par Michèle de Chazeaux

Découvrez les documentaires en compétition et hors compétition de l'édition 2021 du FIFO avec Michèle de Chazeaux.

Polynésie la 1ère (IB) Publié le , mis à jour le

18e FIFO : Michèle de Chazeaux présente les films sélectionnés #8

  • The skin of others / réalisé par Tom Murray (en compétition)

Docu-fiction sur la vie étonnante de Douglas Grant (1885-1951), acteur aborigène connu. Très jeune, il fut adopté par un couple d’immigrants écossais. Soldat, journaliste, intellectuel ; défenseur des droits humains, joueur de cornemuse… Déclaré fou, il a passé une partie de sa vie interné dans un hôpital militaire.

  • Loimata, the sweetest tears / réalisé par Anna Marbrook (en compétition)

Emma Siope est une femme capable de construire et de diriger sur le Pacifique des pirogues traditionnelles, mais elle est très malade. Pourra-t-elle utiliser sa force pour conjurer silence et passé traumatique qui les ont déchirés, elle et les siens ? 

 

18e FIFO : Michèle de Chazeaux présente les films sélectionnés #7

  • Freeman / réalisé par Laurence Billet (en compétition)

En 2000, Cathy Freeman, athlète australienne, emporte la finale du 400 mètres des Jeux Olympiques se déroulant à Sydney en Australie. Première athlète d’origine aborigène gagnant une compétition de ce niveau, elle se déclarait fièrement australienne et aborigène… 

  • Richard Leplastrier - Framing the view / réalisé par Anna Cater (hors compétition)

Australie. Portrait d’un homme d’exception, de sa vie. Être architecte, pour Richard Leplastrier, admiré dans le monde entier, c’est faire des endroits où vivre bien. C’est le travail du bois, le kauri. C'est la possibilité de voir entrer le monde et sa beauté dans une maison...

 

18e FIFO : Michèle de Chazeaux présente les films sélectionnés #6

  • Roch Pidjot, le souffle de la dignité / réalisé par Jean-Michel Rodrigo et Marina Paugam (en compétition)

Roch Pidjot a dédié sa vie à son engagement politique, à la lutte vers l’égalité, vers l’autonomie puis vers l’indépendance. Digne et discret, ce sage a été le premier député français d’origine kanak…

  • 04 novembre 2018, Le temps de la dignité / réalisé par Maxime le Braz (hors compétition)

Le 4 novembre 2018 aura-t-il été en Nouvelle-Calédonie un moment fort de choix identitaire ? Il s’agissait alors de voter à un référendum pour décider de l’accès ou non de ce territoire à l'indépendance : 56,7% de non contre 43,3% de oui. un scrutin marqué par la question et la réflexion identitaire entre Kanak et "non Kanak". Tourné peu avant le référendum, le documentaire montre le chemin parcouru par l'histoire de ce pays, et ce qui reste à construire. 

 

18e FIFO : Michèle de Chazeaux présente les films sélectionnés #5

  • Ka huaka'i, the journey to Merrie Monarch / réalisé par Gerard Elmore (en compétition)

Nous voici à Hawaii. Partagez, dans la gaieté et avec quelques larmes, l’approche et les épreuves du Festival Monarch. En compagnie d’un professeur de Hula et d’une ancienne Miss de la danse traditionnelle, regardez le déroulement de ce festival considéré comme les Jeux Olympiques de la danse Hawaïenne. Appréciez danseuses, danseurs et beauté des chants. Tout un héritage des Anciens, lié aux familles ainsi qu’à la terre, au volcan, à la mer…

 

  • La route des arts - regards sur les objets polynésiens / réalisé par Frédéric Bouquet-Grili (hors compétition)

Invitation à un voyage dans le monde des objets, des objets polynésiens. Ils sont souvent beaux parfois mystérieux, du quotidien ou des rituels et disent les peuples polynésiens, leurs mœurs, leurs coutumes. Sur la route des arts, cette mémoire est évoquée avec passion par chercheurs, collectionneurs, historiens, artistes… et marchands. Objets-symboles, tiki, tapa, va’a. Ou plus simples. Au musée. Mais aussi sur marché, argent… Spoliation, restitution…

18e FIFO : Michèle de Chazeaux présente les films sélectionnés #4

  • Shot Bro / réalisé par Jess Feast (en compétition)

De nombreux suicides en Nouvelle Zélande, en particulier, parmi les Maoris. Rob Makaraka, un acteur connu, nous raconte son histoire. En tournée autour de Aoteraroa, dans un one man show parfois drôle mais plein d’émotions et de compassion, il témoigne devant les communautés māori de sa tentative originale de suicide, de sa blessure et de son opinion actuelle : « Crier est mieux que mourir ». Et pour ses proches, il ajoute « Survivre fut une bénédiction. »

 

  • The Healer & The Psychiatrist / réalisé par Mike Poltorak (hors compétition)

Aux Tonga, dans l’archipel Vava’u. La guérisseuse, Émeline Lolohea traite de manière traditionnelle surtout, des gens qui se déclarent tourmentés par les esprits. À un jour de ferry de là, se trouve le seul psychiatre tongien, le Docteur Mapa Puloka, Bien qu’ils ne se soient jamais rencontrés, le film crée entre eux une sorte de dialogue sur la nature de la maladie mentale et sur la détresse spirituelle. Leurs approches et leurs forts engagements offrent des solutions aux problèmes de santé sociale.»

 

18e FIFO : Michèle de Chazeaux présente les films sélectionnés #3

  • When the river runs dry / réalisé par Rory McLeod (hors compétition)

Australie. New South Wales. 2019. Une rivière. Et un désastre écologique à la suite d’une inondation. Des poissons tués en grand nombre, des espaces abîmés. Des eaux toxiques semant la mort des humains, des arbres, des animaux... En faisant disparaitre l'identité, l'histoire, les chemins de rêve des Aborigènes. Qui est à blâmer, que peut-on faire ?

  • Mauri o te kauri / réalisé par James Muir (en compétition)

Nouvelle Zélande. L’un des plus grands et plus vieux organismes vivant sur terre, un arbre, le kauri, menacé par la maladie de Dieback risque de disparaitre. Car trop de représentants de ces forêts naturelles et résors de l'humanité dépérissent . Ce très beau film explore l'école de l'arbre, son rôle dans l'écosystème, il tresse la vision des Māoris et des scientifiques pakeha. La résilience des kauri est-elle possible ? 

 

18e FIFO : Michèle de Chazeaux présente les films sélectionnés #2

  • Les voies du caillou / réalisé par Eric Beauducel (hors compétition)

À l’heure où la Nouvelle Calédonie est en passe d’obtenir de plus en plus d’autonomie, elle doit faire des choix de développement. Qu’envisager pour l’industrie du nickel et son avenir ?

  • Makatea, la terre convoitée / réalisé par Claire Perdrix (en compétition)

Aux Tuamotu, Makatea est une île à part. Atoll surélevé, il bénéficie d’une importante réserve d’eau souterraine. Il possède une grande diversité de faune et de flore. Ses terres sont très fertiles grâce au sol riche en phosphate naturel, largement creusé et exporté dans la première moitié du 20e siècle. Entre le retour à l’extraction du minerai, le tourisme de niche ou la continuité du mode de vie traditionnelle de ses habitants, quel choix faut-il faire pour l’avenir ?

 

18e FIFO : Michèle de Chazeaux présente les films sélectionnés #1

  • Explorateurs Russes en Polynésie, l'histoire inconnue / réalisé par Lionel Boisseau (hors compétition)

Les Européens en Océanie et leurs expéditions ont laissé la trace de noms connus : Mendana, Wallis, Bougainville, Cook. Mais qui connait Krusentern ? Des navigateurs russes ont aussi pourtant, sans visée coloniale, visité, recensé et cartographié des archipels ou des îles polynésiennes comme Kotzebue à Tikehau en 1816. Ces grands voyageurs ont décrit les lieux ou les habitants. Musées et bibliothèques russes renferment encore une partie de ce passé…

  • Gambier, le crépuscule des idoles / réalisé par Antoine Laguerre (hors compétition)

Au Sud-est de l’espace Pacifique de la Polynésie française, l’archipel des Gambier : l’île de Mangareva, la plus grande, plus treize plus petites. Elles forment ensemble les parties émergées de l’ancien cratère effondré d’un très grand volcan. Au XIX° siècle, des missionnaires venus de France ont tenté d’effacer l’histoire et les croyances ancestrales des insulaires. Ce documentaire évoque passé et présent de ces terres et du peuple ma’areva, ainsi que sa culture…