Successivement critique de cinéma, délégué général-adjoint, DG puis Président du Festival de Cannes, Gilles Jacob arpente la Croisette depuis plus d’un demi-siècle. Personne ne connaît mieux le que lui le festival international du film. Au point qu’il lui a fallu pas moins de 800 pages pour rassembler ses souvenirs sous la forme d’un « Dictionnaire amoureux du festival de Cannes » (Plon)
On peut aimer le cinéma et ne pas aimer tous ceux qui le font, ni être unanimement apprécié d’eux. Dans cette émission, les silences en disent parfois plus longs que les commentaires. Il faudra rester attentif au choix des personnes évoquées par Gilles Jacob. A 88 ans, de qui veut-il parler ou non, de qui et comment ?
Le Goût de l’enfance d’Anne Bonneau amène Gilles Jacob à traverser une fois de plus l’Atlantique et à se rendre près de Hollywood, l’éternelle rivale, pour entendre Mindy parler des Haystacks qui enflamment encore son palais et nous projettent, momentanément, loin du Palais des festivals. Dernier tour de manivelle avec le « Speak French ! » de Jean-Marie Chazeau pour constater que le vocabulaire du 7e art s’est bien anglicisé depuis le cinématographe.