Un tableau de chasse qui ne monte pas à la tête du quinquagénaire aux cinq films. Toujours aussi posé, il prend le temps de réfléchir avant de se lancer dans un nouveau projet. Par exemple, on ne le verra pas foncer, tête baissée, dans une idée de biopic de sa célèbre compatriote Nadia Comaneci, "la petite communiste qui ne souriait jamais". La gymnaste était devenue une gloire du régime Ceausescu avant de lui tourner le dos. Nous revenons sur ces années-là dans cette émission. Comment était-ce de vivre de l'autre côté du rideau de fer ?
Le goût de l'enfance récolté par Anne Bonneau ne nous éloigne pas de la Roumanie. Il fleure bon l'herbe fraîchement tondue des stades sur lesquels Bogdan allait déverser son trop-plein d'énergie. Est-ce en apprenant à simuler un mauvais coup de l'adversaire qu'est née sa vocation d'acteur ? La voie roumaine reste largement ouverte dans la dernière séquence de l'émission, le "Speak French" de Jean-Marie Chazeau donne la parole à Elvire Popesco, Petre Roman et ... Nicolae Ceausescu.

Ce contenu n'est pas compatible AMP.


Invité: Cristian Mungiu, réalisateur roumain
Avec la participation de Corinne Alexia, Anne Bonneau et Jean-Marie Chazeau
Emission enregistrée au 71e Festival de Cannes par François Rivalan de Radio-France