Elysée moi : et si Wilson Doom était président?

wilson doom
© la1ere.fr

Le militant écologiste polynésien, qui vit à Tubuai dans les Australes, rêverait entre autres, d'abolir les frontières, et de se rendre en Guyane. Pour comprendre, entre autres, les raisons de la colère.

Maïté Koda
Publié le , mis à jour le

C'est depuis sa pension, située dans les Australes en Polynésie françaie, que le militant écologiste, fervent défenseur du projet de réserve marine , a gentimment accepté de se prêter à notre questionnaire "Elysée moi".

Entre un hommage à Lucien Kimitete, maire de Nuku Hiva aux Marquises, décédé dans un accident d'avion en 2002 et une pensée à son père; Wilson Doom, qui "aime tout le monde", nous raconte ce qu'il ferait, s'il était président. Il ouvrirait les frontières, se rendrait en Guyane, et militerait, toujours, pour la défense de l'environnement...



Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête