Edouard Philippe : "Nous devons avoir le réflexe ultramarin"

Edouard Philippe
© DR

Interrogé à l'Assemblée nationale par Yves Jégo sur la politique ultramarine du gouvernement, le Premier ministre a expliqué qu'il "faut développer le réflexe ultramarin" en fixant le cap en ces termes : "Accompagner, faire confiance, être exigeant". 

La1ere.fr Publié le , mis à jour le

Répondant à une question du député (groupe "Constructifs") Yves Jégo sur sa vision de l'avenir des Départements et Collectivités d'Outre-mer, le Premier ministre a répondu en expliquant qu'il faut "développer le réflexe ultramarin". "Depuis que le gouvernement a été nommé, un très grand nombre de ministres s'est rendu dans les territoires ultramarins, ainsi que le président de la République et moi-même". Emmanuel Macron était il y a quelques jours en Guyane, et Edouard Philippe revient tout juste d'un voyage en Martinique, en Guadeloupe et à Saint-Martin. 

"Etre exigeant"

Le Premier ministre explique qu'il faut "Accompagner, faire confiance, être exigeant également". Il prend pour exemple le problème de la distribution d'eau en Guadeloupe. "La situation est scandaleusement insatisfaisante. Il y a des problèmes de distribution. Il faut que les élus se mettent autour de la table. Il faut que nous les incitions à trouver des accords en matière de gouvernance et d'investissement", estime Edouard Philippe. 

Regardez l'échange Yves Jégo / Edouard Philippe

 

les + lus

les + partagés