Jocelyne Beroard, figure emblématique du groupe Kassav, a ouvert son coeur en 2017 à la réalisatrice martiniquaise Maharaki. Dans une approche intimiste, ce long métrage de 90 minutes, intitulé "Jocelyne, Mi Tche Mwen" (Voici mon coeur), évoque le parcours exceptionnel de la chanteuse, sa famille, son inspiration, les tournées du groupe Kassav, son amour inconditionnel pour le créole, mais aussi ses combats face à un vécu parfois douloureux.  

Depuis plus de 35 ans, sans pour autant abandonner sa carrière solo, Jocelyne Béroard enchante des millions de spectateurs aux quatre coins du monde. Elle fait vibrer la planète avec le zouk et a vendu des millions de disques. En 2019, le groupe Kassav fêtera son 40ème anniversaire. 
 

J’ai du plaisir à chanter, du plaisir à rencontrer les autres et leur raconter mes histoires en musique. J’aime chanter de nouvelles chansons, et en partager avec d’autres artistes. C’est un métier prenant, usant, mais tellement passionnant que je ne l’arrêterais que lorsque mon corps ne pourra plus gérer les belles notes que j’ai  beaucoup de plaisir à partager (Jocelyne Bérard netAfrique - 2014) 


Ce parcours exceptionnel, la cinéaste martiniquaise, Maharaki, le raconte dans ce long métrage et ne cache pas son admiration pour la chanteuse: 

Elle est exceptionnelle parce qu'elle est une femme engagée. Elle a permis au créole de faire le tour du monde et a donné à la communauté antillaise et à la communauté noire beaucoup de fierté. 

Jocelyne, Mi Tche Mwen