Entre le 1er janvier et le 9 août, trois millions de touristes avaient visité ce pays et les prévisions à la fin 2018 étaient de cinq millions de visiteurs. Le total était de 4,5 millions en 2017. Ce résultat "s'obtient au milieu des campagnes organisées et dirigées par le gouvernement des Etats-Unis pour réduire le flux de visiteurs américains vers notre pays", a souligné le ministère du Tourisme dans un communiqué vendredi.
           
Cuba attire chaque année des millions de touristes séduits par les plages de sable blanc, le charme colonial de ses villes, la beauté de certains sites naturels, mais aussi par la sécurité dont ils jouissent sur l'île. Mais depuis fin septembre, sa réputation est mise à mal par les Etats-Unis, qui appellent leurs ressortissants à éviter de se rendre à Cuba.
           
En 2017, l'île a attiré 619.523 visiteurs américains, soit plus du triple (+217%) de 2016. Outre les avertissements lancés par l'administration de Donald Trump aux voyageurs américains, les destructions causées par l'ouragan Irma début septembre ont également affecté les installations hôtelières.