Cent-dix danseurs pour la 3e Parade des Quadrilleurs de Roissy-en-Brie

Parade des Quadrilleurs à Roissy-en-Brie
© JMM

Une dizaine de groupe de danseurs antillais de la région parisienne et d'Orléans se sont retrouvés ce dimanche après-midi à Roissy-en-Brie pour la troisième édition de la parade des Quadrilleurs. 

Jean-Michel Mazerolle Publié le , mis à jour le

Près de 200 personnes ont assisté malgré le froid et la pluie ce dimanche à la troisième danse des Quadrilleurs dans la cour de la ferme d'Ayau à Roissy-en-Brie. Cette contre-danse traditionnelle, très prisée au XIXe siècle, continue d'être pratiquée aux Antilles et notamment en Guadeloupe. 

Quadrilleurs Roissy-en-Brie
© JMM

Un défilé un peu particulier pour cette édition, car pour des raisons de sécurité liées à Vigipirate, la Mairie avait refusé que la parade se déroule dans les rues de la ville comme le souhaitaient les organisateurs. Entourés de stands d'artisanat, de gastronomie traditionnelle et de dégustation de punch, les 110 danseurs ont donc tourné durant trois heures dans cet ancien corps de ferme transformé en centre culturel, au son des rythmes chaloupés de l'orchestre Eko D'Zil (une formation antillaise de Massy-Palaiseau).
Quadrilleurs Roissy-en-Brie
© JMM

Nita Alphonso, spécialiste de la discipline et très connue aux Antilles a animé les danses et rythmé les figures imposées aux participants. Sorte de Fest Noz antillais, la Parade des Quadrilleurs connait un succès croissant en hexagone. Les organisateurs issus de différentes amicales d'antillais de la région parisienne ont réussi à imposer ce rassemblement de la communauté antillo-guyanaise en Ile-de-France. Ils cherchent désormais à s'élargir en province. La quatrième édition de ce carnaval pourrait se tenir l'an prochain à Orléans.

Quadrilleurs Roissy-en-Brie
© JMM
Quadrilleurs Roissy-en-Brie
© JMM