Cap sur la planète Mercure pour Ariane 5

Décollage de la fusée Ariane 5
La fusée Ariane 5 vue du site Le toucan

La fusée Ariane 5 doit décoller dans la nuit de vendredi à samedi depuis Kourou en Guyane. Direction Mercure, avec à son bord les deux sondes de la mission BepiColombo. 

La 1ère avec AFP et Guyane la 1ère Publié le , mis à jour le

Vers l'infini et au-delà, oui, mais surtout cap sur Mercure pour Ariane 5. La fusée décolle dans la nuit de vendredi à samedi depuis Kourou en Guyane. Objectif : la plus petite planète de notre système, la plus proche du Soleil et surtout la plus méconnue. 

Pour ce 7ème décollage en 2018 et ce 23ème voyage au service de l'exploration spatiale, Ariane 5 emporte à son bord deux sondes de la mission BepiColombo
 

Comprendre la formation de la Terre


"BepiColombo viendra comme un chevalier blanc, avec de meilleures données, plus précises", se réjouit Alain Doressoundiram, astronome de l'Observatoire de Paris - PSL, auprès de l'AFP. Mais avant d'atteindre l'orbite de Mercure, les deux sondes vont devoir voyager sept ans et parcourir 9 milliards de km.
 "Pour comprendre la formation de la Terre, il faut comprendre la formation des planètes rocheuses (Mercure, Vénus, le Terre et Mars, ndlr) dans son ensemble. Or Mercure se démarque de ses consoeurs" sans que l'on ne comprenne pourquoi. Pour percer ces mystères, seize instruments seront repartis sur deux sondes, l'une de l'Agence spatiale européenne (ESA), l'autre de l'Agence japonaise d'exploration aérospatiale (Jaxa).  
 

Une planète étonnante


Et être à deux ne sera certainement pas trop pour partir au fin fond de l’espace percer les secrets de Mercure. BepiColombo va être confronté à des températures extrêmes - de -180°C à 430°C - sur cette planète considérée comme "anormalement" petite.

En plus de sa formation, les chercheurs étudieront entre autres l'impact des vents solaires sur Mercure, afin de d'anticiper les tempêtes solaires à l'origine de perturbations sur nos réseaux électriques et nos télécommunications. 

Le décollage d'Ariane 5 est prévu vendredi à 22h45 heure de Kourou (01h45 GMT, 03h45 heure de Paris samedi matin).