Brésil: la lutte des tribus amérindiennes contre les feux qui dévastent l'Amazonie

Incendie forêt Amazonie
© GABRIELA BILO / ESTADAO CONTEUDO / Agência Estado

Au Brésil, le gouvernement a réduit les budgets pour la protection de la forêt en Amazonie. Conséquence : des tribus amérindiennes se retrouvent seules face aux feux qui dévorent leurs terres. 

Brett Kline - Bruno Sat Publié le , mis à jour le

Certaines tribus amérindiennes tentent de combattre l'incendie avec des moyens dérisoires, d'autres préfèrent s'en remettre à la prière, mais tous veulent arrêter les ravages du feu. Les rites et danses traditionnels sont les dernières armes, les derniers espoirs de la tribu Shanenawa pour sauver son univers, la forêt, des feux qui dévastent l'Amazonie. Près de la frontière péruvienne ses 700 membres tentent de rétablir la paix entre nature et Humains.
 

Rites et spiritualité contre le feu et la déforestation

"Nous voulons la paix et l'amour. Nous voulons nous battre contre les flammes en Amazonie", explique Tekaheyne Shanenawa, chef de la tribu. Bainawa Inu Bake Huni Kuin, le chef spirituel invoque la cosmogonie de la communauté: "nos rituels sont sacrés. Nous prions pour que la mère planète soit saine et en sécurité, et pour la mère eau, le père soleil, la mère forêt, et la mère terre."

La tribu n'occupe que 23 000 hectares de forêt menacés par les flammes et plus généralement par la déforestation.
 

Si la destruction continue, dans 50 ans, nous n'aurons plus la forêt. Sans la forêt, nous n'aurons plus d'agriculture, nous ne pourrons plus manger. Et sans notre terre, nous ne pourrons pas vivre.
Bainawa Inu Bake Huni Kuin


Des Amérindiens dépourvus de moyens 

Ailleurs, dans le Mato Grosso, les 400 Amérindiens de la tribu Myky sont seuls face aux incendies qui consomment leurs terres.  Ainsi le jeune Typyu Myky s'est improvisé pompier dans l'urgence : "Pendant des années il y avait une brigade de pompiers dans la forêt.  Mais elle n'existe plus. Des plantations prennent feu et ensuite la forêt part en flammes. Tout est dévasté."

Des soldats du feu courageux et efficaces contre les petits brasiers. Mais désarmés face aux gigantesques incendies qui ravagent l'Amazonie.
 

Il nous manque des pompes et de l'eau. J'ai des vêtements qui ne prennent pas feu, mais nous n'avons pas le matériel qu'il faut.
Typyu


Parmi les 850,000 Amérindiens du Brésil, beaucoup l'ont compris : avec la forêt, c'est leur patrimoine et leur mode de vie ancestral qui partent en fumée.