Bolivie : le festival du Grand Pouvoir, célébration de la diversité

festival bolivie

Le festival du Grand Pouvoir s'est tenu à La Paz en Bolivie. Ce festival honore le Jésus au Grand Pouvoir, icône locale du Christ, objet de dévotion. Il célèbre aussi la diversité bolivienne, les cultures amérindiennes ainsi que les anciens esclaves africains qui travaillaient aux mines d'argent.

Par Bruno Sat (avec Philippe Triay) Publié le , mis à jour le

C'est le clou du spectacle. Les danseurs de Morenada, déguisés et masqués, représentent les anciens esclaves africains des mines d'argent boliviennes. La brillance des costumes, souvent couleur argent, symbolise aussi la sueur liée à un dur labeur. Le rythme des matracas (crécelles) rappelle le bruit des chaînes. Les chaînes, comme d'autres objets, ont été supprimées, car les Afro-descendants se sentaient offensés. Cette danse se veut pourtant un hommage aux esclaves.

Le festival du Grand Pouvoir est aussi celui des cultures amérindiennes. On y porte les tenues traditionnelles. Avec 40.000 danseurs et 7000 musiciens, c'est la principale manifestation culturelle et folklorique de La Paz.
 

"Le Grand Pouvoir est un évènement unique et magnifique. Tous les participants ressentent la même émotion que si l'on participait à une Coupe du monde de football. C'est un spectacle pour le monde entier (Santos Roma, danseur de Morenada)


Depuis plus d'un siècle, le festival vénère le Jésus au Grand Pouvoir. Il est issu d'un tableau fourni par une religieuse locale au XVIIe siècle, représentant un Christ aux trois visages, ceux de la Trinité. Une toile modifiée par la suite. De nombreux miracles ont été attribués au Jésus au Grand Pouvoir. Le festival est aussi l'occasion d'un syncrétisme entre foi catholique et croyances amérindiennes Aymara.